Saine alimentation

Manger local: 8 idées pour parents et citoyens engagés (qui veulent en faire davantage!)

Article -

Il y a de nombreuses raisons pour manger local; que ce soit pour encourager l’économie locale, pour le plaisir de nos papilles gustatives, pour préserver notre santé et celle de la planète ou pour économiser. Manger local est un choix sensé. Trouvez ci-dessous des suggestions de sorties et d’actions à faire pour manger local plus facilement et plus souvent!

Manger local: 8 idées pour parents et citoyens engagés (qui veulent en faire davantage!)
Thèmes abordés

1. Créez un bac à jardin

Vous avez peu d’espace dans votre cour (ou vous n’avez pas trop le pouce vert), mais vous aimeriez commencer à cultiver vos propres légumes et fines herbes? Créez un potager dans un bac. Plusieurs personnes réalisent un tel projet sur une terrasse ou un petit balcon. Évidemment, il faudra tenir compte de certains éléments pour savoir où le placer, dont l’exposition et la durée d’ensoleillement. On suggère de trouver un endroit ayant au moins 6 heures de soleil. Quoi faire pousser? Dénichez des idées dans notre petit guide pour faire des semis en famille. Bien sûr, n’hésitez pas à commander des graines chez des semenciers d’ici. Vous pouvez d’ailleurs découvrir une liste de semenciers québécois sur le site La Brouette

 

 

2. Joignez un jardin communautaire

Si vous n’avez pas accès à un lieu propice pour faire un jardin à la maison, sachez qu’il existe dans plusieurs municipalités des jardins communautaires. Un jardin communautaire est une parcelle de terre divisée en petits jardins ou jardinets. Chaque personne ou famille est responsable de cultiver et d’entretenir son espace. Il y a plusieurs avantages à joindre un jardin communautaire. Chacun peut apprendre des autres. Ça aide à cultiver les amitiés comme des aliments frais. Généralement, en plus de la terre, on trouve dans le jardin communautaire un point d’eau et des outils de jardinage.

 

Pourquoi ne pas mettre en place un jardin collectif où l’on travaille la terre en groupe pour la communauté? À Dunham, le jardin intergénérationnel La Récolte des générations est un exemple tout à fait inspirant

 

trucs-pour-manger-plus-local

 

3. Partagez vos récoltes

Déposez de la nourriture dans un frigo collectif. Oui, oui… un frigo collectif. Il s’agit d’une initiative qui est née en Europe et qui a voyagé… jusqu’ici. L’idée des frigos collectifs est d’éviter le gaspillage alimentaire et de promouvoir des valeurs comme la générosité et la solidarité sociale en partageant ses surplus de nourriture. Pour trouver un frigo communautaire, vous pouvez consulter le Répertoire des frigos communautaires du Québec (du projet Saute ta bouffe).

Autre idée : avec les membres de votre famille ou avec des amis, vous pouvez acheter en grosse quantité des produits frais d’ici, achetés à des prix avantageux, puis les partager.

 

 

4. Visitez les marchés publics

Une visite dans un marché public, c’est un rendez-vous dans un univers qui déborde de couleurs et de saveurs. C’est aussi une belle occasion de rencontrer vos producteurs locaux et de leur poser des questions afin de cuisiner leurs produits. Ils se feront, sans aucun doute, un plaisir de partager leurs connaissances. Mangez Québec et l’Association des producteurs maraîchers du Québec publient sur leur site Internet une liste des marchés publics du Québec où il est possible d’acheter vos fruits et vos légumes locaux. Une suggestion : consultez le calendrier des arrivages. C’est une façon de savoir quel produit est en saison.

Et pourquoi ne pas s’abonner à un panier de légumes bio hebdomadaire? On s’inscrit auprès du Réseau des fermiers et fermières de famille.

 

 

5. Découvrez des tables aux saveurs du terroir

Plusieurs chefs cuisiniers se démarquent par leur audace, leur créativité et leur désir de valoriser les produits locaux. Vous cherchez de bonnes adresses pour gâter vos papilles gustatives? Parcourez la section « Où manger local » sur le site Internet Terroir et saveurs du Québec.

Autres idées : Amenez les enfants dans des lieux comme La Cabane, un espace créatif dédié aux familles où les enfants apprennent en jardinant, en créant et en cuisinant, entourés de leur famille et de la communauté. 

 

 

6. Cuisinez en groupe

Rassemblez-vous en famille ou entre amis, puis préparez des plats savoureux. Créez votre cuisine collective avec les produits locaux. Vous pouvez aussi joindre des groupes de cuisines collectives qui existent. Pour trouver une cuisine collective près de chez vous, visitez le site du Regroupement des cuisines collectives du Québec.

 

 

7. Sensibilisez les décideurs

Vous avez un projet en tête pour stimuler la consommation locale? Vous voulez partir votre projet de jardin communautaire, de frigo collectif ou une halte nourricière, par exemple? Osez poser des actions pour faire une différence. Allez voir les décideurs locaux ; les conseillers municipaux, les députés, le maire ou la mairesse de votre ville. D’ailleurs, de nombreuses municipalités encouragent les citoyens à proposer de tels projets. Pourquoi ne pas impliquer votre employeur dans le mouvement? Voyez ici des exemples d’initiatives inspirantes.

Pour vous guider dans la création de vos projets, 100º vous propose quelques ressources en ligne.

 

 

8. Repérez les produits locaux à l’épicerie

Lors de votre visite à l’épicerie, privilégiez les produits avec le logo « Aliments du Québec ». Pour être certifié Aliments du Québec, explique-t-on sur le site Internet de l’organisme, un produit doit être entièrement québécois ou composé d’un minimum de 85 % d’ingrédients d’origine québécoise. De plus, toutes les activités de transformation et d’emballage doivent être réalisées au Québec. Il y a plus de 1500 entreprises qui utilisent cette certification. C’est une autre façon de favoriser l’économie locale. Au début, ce ne sera peut-être pas facile, mais au fil du temps, vous allez vite les repérer.

Bien sûr, les aliments produits et cultivés au Québec, ça va au-delà des fruits et des légumes. Jetez un œil aussi du côté des fromages, viandes, charcuteries, bières, vins, huiles, épices, confitures, marinades, miels et autres.

 

Sans contredit, il existe plusieurs trucs pour manger plus local, nous vous invitons à nous partager vos idées!

 

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre