Santé psychologique

L’écoanxiété chez les enfants: de quoi s’agit-il et comment la prévenir?

Article -

L’écoanxiété chez les enfants est un phénomène relativement nouveau, qui risque toutefois de devenir de plus en plus courant à mesure que la sensibilisation aux questions environnementales progresse. En prenant des mesures pour prévenir l’écoanxiété chez les enfants, il est cependant possible de les aider à bien gérer la situation, à devenir des adultes informés et prêts à relever les défis d’un monde en mutation.

L’écoanxiété chez les enfants: de quoi s’agit-il et comment la prévenir?
Thèmes abordés

Qu’est-ce que l’écoanxiété?

Il s’agit d’une grande inquiétude ressentie face à l’avenir de la planète. Chez les enfants, elle est provoquée par les craintes qui sont liées à l’état de l’environnement et aux impacts potentiels du changement climatique.

 

Les émotions peuvent être différentes et ressenties à divers niveaux, selon les enfants. Certains peuvent ressentir de la peur alors que d’autres peuvent réagir avec un sentiment de colère, de tristesse ou d’impuissance.

 

S’il est naturel que les jeunes se soucient de leur avenir et se sentent particulièrement concernés par ces questions, l’écoanxiété peut aussi, parfois, devenir néfaste.

 

Stress-chez-les-enfants-5-idees-pour-le-diminuer

 

Écoanxiété des enfants : quelques trucs pour parents bienveillants

Heureusement, il y a certaines choses que les parents peuvent faire pour aider à prévenir l’écoanxiété chez leurs enfants.

 

1. Communiquer ouvertement

Premièrement, il est important de garder une communication ouverte et de démontrer de l’empathie afin que les enfants se sentent à l’aise de parler de leurs craintes. L’occasion est belle pour éduquer les enfants sur les problèmes environnementaux et sur ce qui est fait pour les résoudre.

 

2. Ne pas jouer à l’autruche

Joueur à l’autruche n’est pas à conseiller avec les enfants. Si la situation climatique est bien réelle, les parents ont avantage à faire comprendre aux enfants que face à cette situation, des gestes peuvent être posés pour sauvegarder notre planète.

 

3. Donner l’exemple

À cet effet, les parents peuvent eux-mêmes adopter des comportements écologiques positifs et donner l’exemple. Le recyclage, le compostage, la tendance vers le mode zéro déchet, réduire son empreinte écologique, manifester son propre intérêt et sa solidarité pour les causes environnementales et s’entourer de gens qui ont ces mêmes valeurs sont autant de gestes qui peuvent apaiser les craintes. Il ne faut pas oublier que ces craintes (si elles sont bien gérées) peuvent aussi être bienfaitrices et mener à un engagement social plus profond.

 

4. Bouger et s’amuser

Par ailleurs, tout adulte doit toujours garder en tête que pour aider un enfant à gérer son anxiété, il faut d’abord et avant tout avoir appris à gérer la sienne. Enfin, pour soulager les craintes, rien de plus apaisant que d’aller s’amuser, faire du sport, jardiner et dépenser son énergie au beau milieu de cette belle nature.

 

Pour d’autres trucs, consultez notre article 6 conseils pour accompagner son enfant anxieux.

 

 

Surveillez les signes avant-coureurs

Les parents qui craignent que leur enfant souffre d’écoanxiété peuvent être à l’écoute de signes avant-coureurs, notamment un retrait observé par rapport à ses amis et ses activités préférées.  

 

On peut aussi observer chez l’enfant ses réactions faces aux nouvelles climatiques, surveiller son sommeil ou le fait que l’enfant devient soudainement plus fusionnel.

 

Si l’écoanxiété interfère avec la vie quotidienne d’un enfant, dans son sommeil, ses loisirs, ses performances scolaires ou ses relations sociales, il ne faut surtout pas hésiter à demander une aide professionnelle.

 

Sources : 

 
 
 
 
Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre