Santé psychologique

6 conseils pour accompagner son enfant anxieux

Opinion -

Votre enfant est aux prises avec des troubles anxieux et vous ne savez pas comment l’aider? Ne paniquez pas, vous n’êtes certainement pas les seuls! L’anxiété est un phénomène complexe qui peut être difficile à comprendre quand on n’en est pas affecté.

6 conseils pour accompagner son enfant anxieux

Il n’y a pas de recette miracle, mais pour l’avoir moi-même vécu à la préadolescence, voici – en toute humilité- mes 6 conseils pour accompagner votre enfant anxieux.

 

1. Être à l’écoute

Votre jeune aura besoin de se confier à quelqu’un en qui il a confiance. Faites-lui sentir que vous êtes disponible et prêt à l’écouter sans le juger. Demandez-lui COMMENT il se sent plutôt que POURQUOI, parce que la plupart du temps, il n’est pas conscient lui-même de la nature de ses angoisses. Surtout, évitez de banaliser. Des phrases comme « Respires par le nez, ça va passer » ou « Ça arrive à tout le monde d’être stressé » sont moins susceptibles de l’aider.

 

2. Être patient

 

Prenez le temps de le rassurer et de répondre à ses inquiétudes. Ça vous paraîtra parfois banal, et pourtant, ça peut faire toute la différence pour lui. Il faudra être patient, car la gestion de l’anxiété est un travail de longue haleine!

 

3. Aider son enfant à développer ses propres méthodes

Il n’existe pas de mode d’emploi : les techniques pour calmer l’anxiété sont propres à chacun. Aidez-le à trouver SA propre méthode plutôt que de lui imposer des solutions qui ne lui conviendront peut-être pas. Activité physique, yoga, cours de dessins, lecture; les possibilités sont nombreuses, mais seul votre enfant connait la bonne réponse.

 

4. Établir une routine

Pour une personne anxieuse, la routine, c’est important! Si votre enfant a tendance à s’éparpiller et à se diriger vers mille-et-une activités, il est d’autant plus important de l’aider à établir un équilibre. Les moments pour relaxer sont essentiels. Souvent, votre enfant ne se rendra pas compte par lui-même que son emploi du temps est trop chargé, et c’est là que votre rôle de parent est important.

 

5. Féliciter ses bons coups

Prenez le temps de le féliciter quand il réussit à contrôler ses peurs ou à vous exprimer comment il se sent. Dans ses moments d’angoisse plus intenses, rappelez-lui qu’il est capable de se calmer et de les maîtriser, parce qu’il l’a déjà fait auparavant. L’anxiété et la confiance en soi sont deux phénomènes étroitement liés. Le féliciter l’aidera à prendre confiance et à moins douter de lui.

 

6. Ne pas hésiter à demander de l’aide

Finalement, n’hésitez pas à aller chercher l’aide d’un professionnel, car ceux-ci sont beaucoup plus outillés pour intervenir. En 2018, l’anxiété ne doit plus être un tabou! Demander de l’aide ne veut pas dire que vous êtes un mauvais parent, bien au contraire. C’est un grand service que vous leur rendrez. Plus vite votre enfant apprivoisera son anxiété, plus vite il verra des changements positifs au quotidien.

 

Il existe plusieurs façons d’aider votre enfant anxieux. Peu importe les techniques que vous choisirez, souvenez-vous que l’important est qu’il ne se sente jamais seul et incompris. Ne vous mettez pas trop de pression, il n’y a pas qu’une seule et bonne façon d’intervenir. Vous trouverez ce qui vous convient le mieux.

 

le saviez-vous ?
Entre 10 % et 15 % des enfants au Québec seraient touchés par des troubles anxieux. Pour tout savoir, consultez notre article: L’anxiété chez les enfants : un phénomène « pas si rare ».

 

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre
Santé psychologique

Image corporelle: aidez votre enfant à aimer son corps

Saviez-vous que dès l'âge de 6 ans, et parfois même avant, l'enfant peut se soucier de son image corporelle? Voici quelques trucs pour faire en sorte que le miroir ne devienne pas son ennemi.