Rôle du parent

Devoirs et leçons: des trucs pour bien établir la routine

Article -

Ah… l’heure des devoirs! Plus elle approche, plus votre niveau de stress augmente? La fatigue, le temps qui presse, les difficultés d’apprentissage peuvent en effet altérer la motivation des troupes et transformer ce moment en catastrophe. Voici quelques trucs afin de mettre en place une routine saine et efficace.

Devoirs et leçons: des trucs pour bien établir la routine
Thèmes abordés

Au bon endroit, au bon moment

Après une journée passée à l’école, LE bon moment pour faire les devoirs n’existe probablement pas, il faut donc tenter de trouver celui qui sera le plus propice à la concentration de notre enfant. Et qui ne générera pas (trop) d’opposition de sa part.

 

Certains préfèrent s’acquitter de cette tâche tout de suite en revenant de l’école, pour ensuite bénéficier du reste de la soirée pour faire autre chose. D’autres auront au contraire besoin d’un moment pour décompresser, se changer les idées, question de mieux y revenir plus tard.

 

S’il faut donc procéder par essais et erreurs pour établir l’horaire adéquat, il en va de même pour le lieu où seront faits les devoirs. Le besoin de tranquillité diffère d’un enfant à l’autre : l’un aura besoin de se retrouver seul dans sa chambre, l’autre optera pour le coin du comptoir, quand les parents s’affairent à la préparation du souper. Peu importe où il s’exécute, préparez-lui une trousse dédiée aux devoirs et contenant crayons, aiguisoir, surligneurs, effaces, etc.

 

 

À chacun son rythme

Certaines enseignantes donnent les consignes le vendredi pour les devoirs et les leçons à faire le vendredi suivant. Les jeunes disposent donc d’une semaine complète. Si les soirs de semaines sont plutôt chargés pour votre famille, il sera peut-être préférable de consacrer un plus long moment le week-end pour faire le gros du travail. Sinon, vous pouvez scinder le tout en plusieurs soirs.

 

Chose certaine, peu importe la cadence que vous suivrez, visez la constance. Et plus tôt vous habituez vos enfants à mettre le nez dans leurs trucs d’école sur une base régulière, moins grande sera la difficulté à trouver la discipline et la persévérance nécessaires quand les choses se corseront, c’est-à-dire que la tâche deviendra plus grande, au secondaire par exemple.

 

C’est aussi une bonne occasion pour apprendre à l’enfant à ne pas attendre à la dernière minute (surtout pas la veille!) pour réaliser quelque chose. Une longueur d’avance est toujours payante et risque de générer moins de stress pour tous.

 

En cas d’opposition

C’est immanquable : les devoirs finissent toujours en chicane? Si changer de stratégie quant au moment et à l’endroit où se déroulent les devoirs n’a rien donné, peut-être votre enfant a-t-il besoin de plus d’encadrement (sans toutefois lui donner les réponses) ou, au contraire, de plus d’autonomie? En général, un enfant de troisième année sera capable de faire ses devoirs seul (demeurez tout de même dans les parages au cas où il aurait besoin d’aide), mais ce n’est pas toujours le cas, surtout en cas de difficultés scolaires ou de troubles de l’apprentissage.

 

Peut-être aussi que votre enfant sera plus réceptif si vous adoptez une approche ludique? Par exemple, variez les façons de lui faire réciter ses mots de vocabulaire : un soir, il peut les écrire, le lendemain, les taper à l’ordinateur ou encore les épeler en sautant, en dansant, en gardant les yeux fermés, etc.

 

Quand la fatigue semble en cause, sautez, si vous le pouvez, un soir de devoirs en mentionnant bien à l’enfant qu’une fois n’est pas coutume (un précédent est si vite arrivé!).

 

N’hésitez pas à contacter l’enseignante de votre enfant pour lui exposer vos problèmes et tenter de trouver des stratégies adaptées, ou encore à faire appel au service d’aide aux devoirs de l’école ou encore à des services privés.

 

rentree-scolaire-pere-et-fils

 

À la rescousse

Malgré toute notre bonne volonté à encadrer et à encourager nos enfants au moment des devoirs, il se peut que nous rencontrions des embûches. On peut alors s’en remettre à Alloprof (et sa version parentale Alloprof Parents), un organisme qui propose diverses ressources pratiques en vue de nous aider à soutenir nos enfants dans leur parcours scolaire, dont une plateforme web et une ligne téléphonique.

 

 

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre