Pratico-pratique

Comment choisir une flotte pour enfant et adulte?

Article -

Pour profiter de la multitude de plans d’eau qu’offre le paysage québécois, une balade en canot, en kayak ou une journée de pêche en bateau à moteur sont d’excellentes activités familiales. Par prudence, enfants et adultes devraient toujours porter une flotte à bord. Comment bien la choisir?

Comment choisir une flotte pour enfant et adulte?
Thèmes abordés

Chez les petits comme chez les grands, la flotte permet de prévenir bon nombre de noyades. Une immersion inattendue en eau froide ou un malaise sur l’eau met en grave danger la vie des plaisanciers qui ne portent pas de vêtement de flottaison. Ce risque est présent même si l’on est un nageur aguerri, que l’on se trouve près du rivage ou en eau peu profonde, indique-t-on sur le site du gouvernement du Canada. Une noyade peut survenir en 20 secondes. Chez les moins de cinq ans, elle est la seconde cause de décès. Les enfants peuvent se noyer dans à peine 2,5 cm (1 po) d’eau.

 

Comment-choisir-paddle-board

 

Conseils pour choisir une flotte pour enfant 

1. Choisir une flotte homologuée

On opte pour une flotte qui respecte les normes nationales de sécurité et qui est homologuée au Canada. Sur l’étiquette, on doit voir la mention : Transports Canada, Garde côtière canadienne ou Pêches et Océans Canada. Au Canada, il n’y a pas de gilets et de vêtements de flottaison individuels (VFI) approuvés pour les nourrissons de moins de 9 kg (20 livres). Il n’est d’ailleurs pas recommandé d’aller sur l’eau avec un bébé.

 

2. Comment ajuster une flotte pour enfant?

On fait essayer la flotte à l’enfant avant de l’acheter. Elle doit être conçue pour les enfants, bien ajustée à son poids et à sa taille. Elle ne doit pas remonter sous le menton ou les oreilles. Le jeu entre l’épaule et le vêtement devrait être inférieur à 7,6 cm (3 pouces).

 

3. Quelles caractéristiques choisir pour une flotte sécuritaire?

On recherche les caractéristiques suivantes : grand col pour soutenir la tête, attaches à la taille ou fronces élastiques à la poitrine et au dos, courroie de sécurité à l’entrejambe, courroies de sécurité avec boucles et ruban réfléchissant, ganse de repêchage. On suggère d’y ajouter un sifflet (sans bille, non métallique). On préfère la couleur rouge, orange ou jaune pour plus de visibilité.

 

4. Doit-on opter pour un gilet de sauvetage ou un VFI?

Dans une embarcation, on privilégie le gilet de sauvetage (qui favorise le retournement sur le dos, la tête hors de l’eau) plus efficace pour faire flotter que la plupart des vêtements de flottaison individuels, indique la Société canadienne de pédiatrie. Le VFI est plus léger, moins encombrant et garde davantage la chaleur. Une option intéressante pour la piscine ou les grands sportifs?

 

37-endroits-pour-faire-du-paddle-board-au-quebec-cet-ete

 

5. Flottes : quels sont les produits à éviter

On garde en tête que les flotteurs, les bouées de cou et les maillots de bain munis d’éléments de flottaison ne sont pas des dispositifs de sécurité et peuvent même, dans certaines circonstances, être dangereux.

 

6. Comment entretenir les gilets de sauvetage et VFI?

Pour une efficacité optimale, on veille à bien entretenir gilet de sauvetage ou VFI. On l’inspecte régulièrement : on vérifie les attaches et fermetures éclair, on tire sur les courroies, on teste la flottaison, etc. Après utilisation, on le laisse sécher à l’air libre et on le range ensuite dans un endroit sec et aéré. On le nettoie avec un savon doux. On évite de l’utiliser comme coussin ou pare-chocs!

 

7. Même avec une flotte : surveillance en tout temps

Le gilet de sauvetage ou le VFI ne remplacera jamais la surveillance d’un adulte. Même si les enfants portent un vêtement de flottaison approprié, un adulte devrait toujours rester à proximité et les surveiller s’ils jouent dans l’eau ou à proximité. Consultez nos conseils pour une baignade sécuritaire.

 

 

Conseils pour choisir une flotte pour adulte

 

1. Choisir une flotte homologuée

On choisit un gilet de sauvetage ou un VFI homologué au Canada qui correspond à sa taille et son poids. On préfère les couleurs vives : rouge, orange ou jaune. On l’entretient et l’inspecte régulièrement.

 

2.  Choisir une flotte adaptée à ses activités

 Plusieurs éléments sont à considérer dans le choix d’une flotte pour adulte : sécurité, confort, style, performance. Il existe sur le marché une panoplie de gilets de sauvetage (SOLAS, gonflables, etc.) et de VFI (vestes sportives, combinaisons, blousons, etc.) spécialement conçus pour de nombreuses activités. Le gilet de sauvetage assure une meilleure flottaison, mais le VFI est moins encombrant et permet une plus grande liberté de mouvement. Il peut être plus approprié lors d’activités sportives comme la planche à voile, le kayak de rivière ou la planche à pagaie.

 

3. Demander conseil en boutique

Pour un achat judicieux, il est préférable de demander conseil en boutique. De préférence, on essaie le gilet ou le VFI avant achat. Comment? On le tire au col pour s’assurer qu’il ne remonte pas et qu’il n’entrave pas les mouvements ou la respiration. On choisit un modèle qui permet de bouger facilement, de marcher et de s’asseoir.

 

4. Sécurité : toujours porter la flotte sur l’eau

Pour être utile, la flotte doit être portée! Seulement 12,5 % des victimes de noyade par immersion portaient correctement leur flotte, selon la Croix-Rouge canadienne. Plusieurs n’avaient même pas l’intention d’être dans l’eau. « Il est dangereux de croire qu’il sera possible de localiser, d’endosser et d’attacher un VFI une fois dans l’eau », avise-t-on sur le site du gouvernement du Canada. Le vent, les vagues et le froid peuvent rendre la tâche laborieuse.

 

 

Respecter la loi

Selon la loi, il doit y avoir un gilet de sauvetage ou un vêtement de flottaison individuel (VFI) pour chaque personne à bord d’une embarcation, y compris les embarcations à propulsion humaine comme les canots, kayaks et planches à pagaie. On suggère de le porter en tout temps. Source : Gouvernement du Canada

 

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre