Pratico-pratique

SUP: Comment choisir sa planche à pagaie?

Article -

Qu’on l’appelle paddle board, SUP, stand up paddle ou planche à pagaie, ce sport consistant à se tenir en équilibre et à naviguer debout sur une planche gagne en popularité depuis quelques années. Avec la perspective de vacances passées au Québec, vous souhaitez emboîter le pas et vous équiper? Voici ce qu’il faut savoir.

SUP: Comment choisir sa planche à pagaie?
Thèmes abordés

« En ce moment, c’est la folie. Énormément de gens veulent pratiquer cette activité cet été », observe Valérie Turcotte, propriétaire de Sup Québec. Cette école située au Lac Delage dans la région de Québec offre entre autres des cours d’initiation, de SUP fitness et de SUP yoga.

 

Mme Turcotte fait remarquer que s’il est possible de se procurer une planche d’entrée de gamme pour environ 500 $, il faudra débourser autour de 1200 $ pour en détenir une de plus grande qualité. La différence? Une planche de plus haute qualité risque de durer non seulement plus longtemps, mais aussi d’assurer une expérience plus agréable.

 

 

Gonflable ou rigide : quel type de SUP choisir?

Il y a deux grandes catégories de planches, soit les gonflables et les rigides. « Le plus grand avantage avec les planches gonflables, c’est qu’elles peuvent être dégonflées et roulées, ce qui facilite le transport et le rangement », explique Valérie Turcotte. Elle mentionne que certains modèles de ce type sont de très grandes qualités, surtout s’ils sont dotés de « drop stitch », des fibres semblables à des fils qui relient les parois du haut et du bas de l’intérieur d’une planche (donc non visible). « La planche devient ainsi très rigide et garde bien sa forme », ajoute-t-elle.

 

Plus stable et ne présentant pas d’effet rebondissant pour la personne qui s’y tient debout, la planche rigide est en générale préférée de ceux qui pratiquent ce sport sur une base régulière, car elle présente une meilleure capacité à glisser sur l’eau. Par contre, elle est moins facile à transporter et si elle se brise, une réparation par un professionnel s’impose.

 

Quelle est la bonne dimension d’une planche à pagaie?

La planche de base, donc parfaite pour commencer, est celle qu’on appelle « all around ». « Avec ce modèle, on peut aussi bien aller sur le fleuve, un lac ou une rivière calme, explique Valérie Turcotte. Cette planche mesure en moyenne de 10 à 11 pieds de longueur et de 32 à 33 pouces de largeur. Elle peut soutenir une personne d’environ 150 livres. Pour une personne qui pèse davantage ou pour les parents qui voudraient faire embarquer un enfant, il faut aller vers des modèles plus longs et plus larges ».

 

L’épaisseur de la planche compte aussi. La plupart des planches présentent 4 pouces d’épaisseur, mais encore une fois, 6 pouces pourraient être nécessaires dans certains cas. « Pour les familles, je suggère d’y aller avec une planche de 6 pouces, explique l’instructrice. Cela permet aussi de transporter des charges comme un sac à dos ou un lunch en permettant aux enfants qui pourraient être craintifs de ne pas se sentir trop près de l’eau ».

 

Quel type de pagaie choisir?

Trois types de pagaies existent, de poids et de durabilité variables. Celles de base sont en aluminium. Elles sont assez légères, mais pas autant que celles en fibre de verre ou en carbone. Cette dernière matière, la plus légère, est surtout prisée par ceux qui veulent faire de la planche durant plusieurs heures sans ressentir trop de fatigue dans les bras et les épaules.

 

D’autres accessoires incontournables pour le paddleboard

Pour faire de la planche à pagaie en toute sécurité, mais aussi en toute légalité, il faut être doté d’une veste de flottaison, d’un sifflet et d’une corde flottante. « En plus de ces items obligatoires, il faut aussi penser à apporter de l’eau, porter un chapeau et placer son téléphone dans une enveloppe étanche », conclut Valérie Turcotte.

 

Si vous avez une planche à pagaie ou que vous souhaitez en louer une, consultez notre article sur les meilleurs endroits pour pratiquer le SUP au Québec.

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre