Santé physique

Jeunes filles et activité physique: 4 phrases à éviter

Article -

Avez-vous remarqué que de nombreux articles de revues, blogues et autres reportages nous encouragent à nous accepter telles que nous sommes, tout en nous proposant du même souffle une série d’exercices pour raffermir nos cuisses ou pour perdre le gras du ventre? Tout un paradoxe!

Jeunes filles et activité physique: 4 phrases à éviter
Thèmes abordés

Ces messages qui lient l’activité physique au souhait de transformer son corps sont présents un peu partout, particulièrement au printemps, alors qu’il semble entendu que nous devrions tenter de modeler notre corps en préparation pour la saison estivale.

 

Alors que plus d’une adolescente sur deux se dit insatisfaite de son apparence, évitons de nourrir cette insatisfaction. Les parents sont des modèles importants pour leurs jeunes filles dès l’enfance. Certaines phrases, apparemment anodines, peuvent exprimer leur propre relation envers leur corps et teinter la façon dont leurs filles aborderont l’activité physique en grandissant.

 

Voici 4 phrases à éviter pour aider les adolescentes à entretenir une relation saine et positive avec l’activité physique, pour la vie!

 

 

1. « L’été approche, je dois retourner au gym! »

Avoir le goût d’être en forme pour profiter pleinement de toutes les activités que la saison chaude nous offrira, c’est un bel objectif! Mais derrière cette phrase se cache fréquemment l’objectif de transformer son corps pour qu’il corresponde à un idéal de beauté non seulement inatteignable, mais qui prend pour acquis qu’il n’existe qu’un seul type de corps auquel toutes devraient ressembler.

 

Apprenons plutôt à apprécier les différences. Cessons de faire appel à l’activité physique comme moyen de correspondre à un idéal qui relève seulement de l’apparence. Être plus forte, plus endurante, ça permet de parcourir les sentiers pendant plus longtemps sans se fatiguer!

 

2. « Non, pas de baignade pour moi, je n’aime pas tellement me mettre en maillot de bain. »

Les enfants adorent se baigner avec leurs parents! Le souvenir des éclaboussures, des « bombes », des chandelles, des compétitions de longueurs… tant de précieux moments! Si vous en avez l’occasion, même dans une piscine publique, jetez-vous à l’eau vous aussi! Vos enfants seront si contents de vous montrer toutes leurs prouesses. De plus, les activités aquatiques peuvent procurer une bonne dose de bien-être et de détente, alors profitons-en, sans se préoccuper du maillot! 

 

 

3. « Je vais commencer à jogger dehors seulement quand j’aurai perdu du poids »

Courir sur un tapis roulant ou participer à des cours de groupe à l’intérieur, c’est génial si ça nous fait du bien. Mais l’activité physique pratiquée dehors présente tant de bienfaits qu’il serait malheureux de s’en passer avant de ressembler à ceci ou à cela! En plus d’améliorer notre connexion avec la nature et notre communauté, il semble de plus en plus clair que bouger dehors aurait un plus grand impact sur la diminution des symptômes associés à la dépression et à l’anxiété que celle pratiquée à l’intérieur.

 

Tant de bonnes raisons d’oser mettre le nez dehors pour bouger aussi souvent que possible, peu importe qui nous regarde! En plus, ça envoie le signal que notre estime de soi ne dépend pas de notre apparence. Quel message important à transmettre à une jeune fille pour l’aider à devenir une adolescente qui respecte son corps et qui en prend soin!

 

 

4. « Wow, regarde cette personne, elle a l’air vraiment en forme! »

Avoir l’air en forme, qu’est-ce que ça signifie? Être mince? Non. La condition physique d’une personne, sa force ou son endurance ne sont pas toujours reliées à son schéma corporel. En d’autres mots, être mince ne signifie pas que l’on soit en forme. De plus, une personne mince peut avoir de bien mauvaises habitudes alimentaires et être très peu active, alors qu’une personne qui présente un surpoids peut adopter des habitudes de vie bien plus saines et donc être plus en forme!

 

Présumer de la condition physique d’un individu sur la base de son apparence n’est pas justifié. Et d’ailleurs, pourquoi ne pas changer la conversation, montrer l’exemple, et commenter autre chose que l’apparence pour complimenter quelqu’un? Soulignons plutôt l’enthousiasme, la gentillesse, les talents ou l’effort!

 

Finalement, osons découvrir de nouvelles activités, dehors, peu importe de quoi on a l’air. Encourageons-nous, prenons des risques et de grandes respirations! Gageons que même si nos jeunes filles ne nous accompagnent pas toujours, elles nous entendent, nous observent et apprennent à cultiver le plaisir qui découle de l’activité physique, en apprenant à apprécier tout ce que leur corps leur permet d’accomplir.

 

 

Des outils pour les parents

Vous souhaitez être mieux outillés sur la question de l’image corporelle? L’organisme ÉquiLibre a mis sur pied une série de conférences visant à permettre aux parents d’aider leurs enfants à être bien dans leur peau.

 

Par Geneviève Leduc Ph. D., conseillère aux programmes et à l’évaluation chez Fillactive

Références

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre