Rôle du parent

Les adolescentes et leurs seins: quel impact sur la pratique d’activité physique?

Tout récemment, l’Organisation mondiale de la santé rapportait les taux élevés d’inactivité physique des adolescents, partout sur la planète. Et sans surprise, l’écart entre les filles et les garçons a encore une fois été souligné à grands traits. Alors que la situation des garçons semble s’améliorer un peu, les filles continuent d’être aussi inactives que lors du dernier rapport de 2001.

Les adolescentes et leurs seins: quel impact sur la pratique d’activité physique?
Thèmes abordés

Nous connaissons bien certains des facteurs qui contribuent à cette situation : offre d’activités peu adaptée aux préférences des filles, présence des garçons, limites imposées par les parents, etc. Mais que savons-nous à propos de l’inconfort à bouger que ressentent les filles et qui est directement relié aux changements de leur corps à la puberté? Étonnamment, bien peu de choses! Et pourtant, le corps qui se transforme peut être au cœur des préoccupations des jeunes filles qui choisissent d’abandonner le sport.

 

 

L’influence des seins sur la pratique du sport chez les jeunes filles

Pour en savoir plus, nous nous sommes intéressés à une étude publiée en 2016, et dans laquelle des chercheurs ont voulu évaluer l’influence des seins sur la pratique du sport et de l’activité physique des jeunes filles de 11 à 18 ans. Pour ce faire, plus de 2 000 adolescentes du Royaume-Uni ont été interrogées par questionnaire. Voici quelques résultats qui nous aident à mieux comprendre la situation :

 

  • 46 % des filles ont mentionné que leur poitrine avait un impact sur leur participation aux activités physiques obligatoires. Les filles âgées de 13 et 14 ans étaient les plus incommodées (51 %), ainsi que celles qui avaient une poitrine plus forte (63 %);
  • 50 % des filles ont dit ne jamais porter de soutien-gorge sportif en contexte d’activité physique, alors que seulement 10 % en portent toujours;
  • 73 % des participantes ont mentionné avoir au moins une inquiétude à propos de leurs seins relativement à l’activité physique, les 2 plus courantes étant le fait que leur poitrine pouvait rebondir (38 %) et la gêne de se changer devant les autres (34 %).

 

 

Les filles veulent être informées

La bonne nouvelle, c’est que 87 % des filles ont dit vouloir en savoir plus à propos des seins en général et 44 % veulent plus d’information sur les soutiens-gorges et la poitrine en contexte d’activité physique et sportive. Super! Mais les adultes qui entourent les adolescentes sont-ils outillés et à l’aise pour aborder cette question avec elles? 

 

Pour aider nos jeunes filles à vivre de plus en plus d’expériences positives liées au sport, même lorsque la puberté s’installe, demeurons à l’écoute de leurs préoccupations. À leur rythme et selon leur niveau de confort, assurons-nous que quelqu’un dans leur entourage est là pour les conseiller. Le soutien-gorge sportif peut être tout aussi important que les souliers de sport pour certaines jeunes filles et plusieurs grandes surfaces offrent de plus en plus d’options abordables. L’objectif? Bouger avec aisance, confort et confiance!

 

 

Article rédigé par Geneviève Leduc, Ph. D. Conseillère principale aux programmes (Fillactive)

 

Sources

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre