Sports et plein air

10 camps de vacances adaptés aux besoins spéciaux des enfants

Article -

La saison estivale approche, et plusieurs parents se mettent à la recherche de camps de vacances pour divertir leurs enfants. Pour ceux qui vivent avec des limitations physiques ou intellectuelles, les choix sont souvent plus restreints. Mais il suffit d’une petite recherche pour constater que le Québec regorge de ressources adaptées. 

10 camps de vacances adaptés aux besoins spéciaux des enfants

Montréal

Depuis 1938, l’historique Camp Papillon offre à des jeunes vivant avec un handicap l’occasion de participer à la vie de plein air dans un camp de vacances adapté à leur condition. Chaque année, quelque 700 campeurs profitent donc d’activités variées en nature, aux abords du Lac Pierre.

 

Camp Papillon

Société pour les enfants handicapés du Québec

2300, boulevard René-Lévesque Ouest

Montréal (Québec)

514 937-6171

 

Le Centre Didache offre aux enfants autistes l’occasion de s’amuser dans le cadre d’un camp de jour estival. En plus de nombreuses sorties organisées, les jeunes participeront à une foule d’activités en compagnie de leurs moniteurs spécialisés.

 

Centre Didache

1871, boulevard Rosemont

Montréal (Québec)

514 274-9358

 

Laval

Le camp de jour de GymnO Laval s’adresse aux 5 à 21 ans éprouvant des difficultés d’apprentissage. Il peut ainsi s’agir de problèmes de motricité fine ou globale, des problèmes d’attention ou de concentration, ou encore de difficultés touchant la communication. D’une durée de 7 semaines allant de la fin juin à la mi-août, ce camp de jour offre un éventail d’activités allant du gymnase à la piscine, en passant par des jeux coopératifs, des activités thématiques, du bricolage et des sorties. Le ratio est d’un moniteur pour 5 jeunes.

 

 
Crédit photo: GymnO

 

Camp GymnO

2465, Rue Honoré-Mercier

Laval (Quebec)

(450) 625-2674

 

Le programme Campgourou, qui se veut unique au Québec, s’adresse aux Lavallois âgés de 6 à 17 ans ayant des besoins spécialisés : trisomie, troubles envahissants du développement, troubles de langage et tout autre handicap empêchant un jeune de s’inscrire à un camp de jour régulier. Le Campgourou présente également un volet d’intégration, permettant à certains jeunes de pouvoir intégrer le camp de jour régulier de leur quartier par la suite.

 

Crédit photo: Campgourou

 

Campgourou

1333, boulevard Chomedey

Laval (Québec)

450 662-5000

 

Cantons de l’Est

Le Camp Massawippi est un camp de vacances accueillant des campeurs âgés entre 6 et 30 ans qui vivent avec une déficience physique, auditive ou visuelle. Une gamme d’activités nautiques, sportives, artistiques et culturelles est offerte. L’organisme propose aussi un camp de jour à Montréal axé sur les arts pour les jeunes multi-handicapés de 5 et 21 ans.

 

Camp Massawipi

3161, Round Bay

Ayer’s Cliff (Québec)

819 838-4707

 

Centre-du-Québec

Les animateurs du camp de la Maison CLDI de l’Érable proposent des thématiques quotidiennes à leur jeune clientèle souffrant notamment de déficience intellectuelle et de trouble du spectre de l’autisme.

 

Crédit photo: CLDI

 

Maison CLDI de l’Érable

1724, St-Édouard,

Plessisville (Québec)

819 362-7323

 

Vous avez sans doute noté qu’il n’y a pas dix camps dans notre texte! Vous pourrez trouver les quatre manquant en plus d’une foule d’autres répertoriés dans le site web de l’Association des camps du Québec, en cliquant ici. Il vous sera possible de parcourir le site selon vos propres critères et selon les particularités de vos ados.

 

Vous avec fait l’expérience d’un camp que vous avez aimé vous aimeriez la partager avec nos lecteurs? N’hésitez pas à laisser le nom et les coordonnées du camp en question en commentaire. Merci!


Vous trouverez d’autres idées dans notre dossier Camp de vacances

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre
Sports et plein air

Les camps familiaux québécois: des «tout-inclus» financièrement accessibles

Article -

On retrouve 20 centres de vacances, membres du Mouvement québécois des vacances familiales (MQVF). Ils sont répartis dans 10 régions du Québec dont un bon nombre en Mauricie, dans Lanaudière et dans les Laurentides.

Les camps familiaux québécois: des «tout-inclus» financièrement accessibles

Ce ne sont pas les occasions de bouger qui manquent. Selon les endroits, on se baigne, on fait de l’escalade, on se promène en vélo, on s’initie au tir à l’arc ou on joue au soccer.

 

Crédit photo: Mouvement Québécois des camps familiaux

 

Des centres de vacances accessibles à tous

Au Québec, une semaine de vacances en famille peut coûter jusqu’à 2000$. Dans les camps familiaux, il est possible de s’en tirer pour beaucoup moins. Pour un séjour de cinq jours, les tarifs varient de 750$ à 1200$, incluant généralement les repas, les activités, l’équipement et l’animation. Plusieurs d’entre eux offrent des réductions de 15 à 35% aux familles à faible revenu. Ces rabais sont possibles grâce à des fonds provenant de Centraide du Grand Montréal ainsi que du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR).

 

Même sans voiture…

Même les familles ne disposant pas de moyens de transport peuvent partir en vacances. Des groupes communautaires familiaux, membres du  MQVF, s’occupent de tout organiser, incluant le transport en autobus. Il y en a une vingtaine, principalement dans le Grand Montréal. Ces groupes communautaires poursuivent en quelque sorte les actions de la Ligue ouvrière catholique (L.O.C.)  ayant mis sur pied des camps ouvriers dans les années 1950. Dans un esprit d’entraide et de solidarité, des familles se sont  alors regroupées pour organiser leurs vacances.

 

Hébergement

L’une des particularités des camps familiaux, c’est la variété des modes d’hébergement. Selon les endroits, on loge en auberge, en petit chalet ou dans de grands pavillons dotés d’une chambre par famille. Autre option: coucher sous la tente, ce qui revient encore moins cher.

 

La classification de l’hébergement, établie à la suite d’inspection de la Corporation de l’industrie touristique du Québec (CITQ), a aussi son influence sur les prix. Selon le degré de confort et de services, les centres de vacances sont classés de 0 à 5 étoiles.

 

Pour faire un choix éclairé, consultez le répertoire des centres de vacances familiales. On peut le télécharger à partir du site Web du MQVF.

 

Crédit photo: Mouvement québécois des camps familiaux

 

Mouvement québécois des vacances familiales

4545, avenue Pierre-De-Coubertin

Montréal

514 252-3118


Pour d’autres idées, consultez notre dossier Camps de vacances

 

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre