Pratico-pratique

Vélo: 7 étapes pour apprendre à pédaler aux enfants

Article -

Le printemps arrive et avec lui la promesse de randonnées bucoliques sur les pistes cyclables et de rêves d’envoyer vos enfants à l’école en vélo.

Vélo: 7 étapes pour apprendre à pédaler aux enfants
Thèmes abordés

Minute! Avant de penser à planifier vos vacances de cyclotourisme dans Charlevoix, suivez nos 7 étapes pour apprendre à votre enfant à pédaler.

 

Sortez le « kodak » de votre téléphone intelligent; de beaux souvenirs planent à l’horizon!

 

1. Faire du vélo d’équilibre quelques mois avant le grand apprentissage

Permettez à votre enfant de pratiquer son équilibre en draisienne (vélo d’équilibre) ou sur une trottinette à trois roues. Ces deux activités sont encore mieux que le tricycle pour préparer l’enfant à pédaler parce qu’ils obligent les petits à développer un sens naturel de l’équilibre pour avancer.

 

2. Apprenez-lui à freiner

L’équilibre, le contrôle de la direction et du freinage s’obtient en pratiquant dans une pente gazonnée. L’idéal est de retirer les pédales pour ce moment, ou d’utiliser la draisienne (vélo d’équilibre).

 

Le parent accompagne alors l’enfant à côté sans le toucher. Progressivement, on augmente la distance de descente, on ajoute les consignes de freinage et de pied par terre pour l’arrêt. On pratique la chute sur le côté sur gazon pour démontrer que c’est normal, possible et évitable.

 

Après 20 minutes, les plus téméraires descendront la pente sans soutien parental. Quelques jours plus tard, on refait le processus pour vérifier l’apprentissage. Lorsque c’est acquis, on remet les pédales; une belle récompense pour l’enfant! On peut recommencer l’exercice avec les pédales

 

3. Assurez-vous que le vélo soit bien ajusté

Assurez-vous que le vélo de l’enfant est de la bonne taille. Au besoin, consultez un spécialiste chez un détaillant de vélo. Quant à la selle, elle doit permettre à l’enfant de mettre son pied au sol, le genou légèrement plié, lorsque l’autre pied est sur le haut du pédalier.

 

Profitez-en pour faire une mise au point ou nettoyer le vélo avec l’enfant, si cela est nécessaire.

 

 

4. Assurez-vous que votre enfant soit prêt à enlever ses petites roues

Validez que votre enfant est prêt à enlever les roues latérales (les petites roues) de sa bicyclette. Pour ce faire, surveillez sa vitesse. Si vous pouvez le laisser aller seul et assez rapidement dans une zone sécuritaire, c’est bon signe. Observez les roues latérales lorsque votre enfant tourne un coin de rue. Supportent-elles réellement l’enfant ou serait-il capable de s’en passer?

 

5. Enseignez la partie théorique  

Le jour J, question de vous échauffer, faites quelques squats (oui, vous, le parent! Vous aurez bien besoin des muscles de vos cuisses!)

 

Ensuite, avant que votre enfant ne s’élance, enseignez-lui la partie théorique. À vélo, la plante du pied doit être sur la pédale et le pied doit être droit, les orteils vers l’avant. Lorsque la pédale est au plus bas du pédalier, on peut incliner légèrement les orteils vers l’avant pour une meilleure propulsion.

 

 

6. Dites-lui où positionner ses pieds  

Rappelez-vous qu’à vélo, les premières secondes sont les plus difficiles. Après le démarrage, il est beaucoup plus facile de rouler. Pour commencer le mouvement, conseillez à votre enfant de positionner l’une des deux pédales vers le haut, mais pas complètement au sommet. C’est de là qu’il pourra se propulser le plus efficacement possible.

 

7. Courez (en pleurant de fierté)!   

Votre enfant est sur son vélo, seul. Vous pleurez de fierté (ou d’anxiété à l’idée de le voir chuter!). Mais votre travail ne s’arrête pas là. Plusieurs parents vont tenter de courir à côté de l’enfant pour absorber une chute éventuelle ou lui donner des conseils.

 

D’autres vont tenir l’arrière de la selle pour aider l’enfant à garder l’équilibre. Dans tous les cas, assurez-vous d’être dans un endroit très tranquille (évitez les pistes cyclables et les rues achalandées) et de faire porter un casque bien ajusté à votre enfant. En tout temps, rappelez-lui de garder son corps droit et de regarder loin devant.

 

Et si ça ne fonctionne pas?  

Inutile d’insister si vous constatez que votre enfant n’est pas tout à fait prêt. Vous pouvez continuer de lui faire pratiquer son équilibre ou encore remettre les roues latérales à son vélo. Si vous n’avez pas de draisienne, vous pouvez aussi simplement retirer les pédales du vélo de votre enfant pour qu’il l’utilise en mode draisienne. Rappelez-vous que l’apprentissage du vélo diffère chez chaque enfant et se fait généralement entre 3 et 7 ans.

 

À lire aussi : 4 trucs pour apprendre le vélo à son enfant

 

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre