Pratico-pratique

Choisir le bon type de vélo: les meilleurs conseils!

Avec le retour du beau temps vient le moment de se remettre en selle! Lorsque vient le temps de choisir sa bécane, nombre d’informations sont à prendre en considération. Voici quelques conseils pour bien choisir un vélo.

Choisir le bon type de vélo: les meilleurs conseils!

Le vélo est certainement l’un des sports, et moyens de transport, les plus populaires au Québec. De plus, il s’agit d’une formidable façon de découvrir les merveilles de la province, tout en conservant la forme. La bonne nouvelle, c’est qu’il s’agit également d’une excellente activité à pratiquer en famille, et cela, peu importe l’âge de vos enfants. Voici nos meilleurs conseils pour équiper toute la famille!

 

1. Le type de vélo

Que vous soyez de type ville, route, hybride, de montagne ou même pliable, il est important de réfléchir au type d’utilisation que vous ferez avec votre vélo.

 

Vélo de ville

Les vélos de ville s’avèrent pratiques et confortables avec leur structure robuste et stable et leur guidon haut. Toutefois, ils sont plus lourds, donc un peu plus lents que les vélos de route. Il s’agit d’une bonne alternative si, comme son nom l’indique, vous comptez utiliser votre vélo pour vos déplacements quotidiens en ville.

 

Vélo de route

Le vélo de route, pour sa part, convient davantage aux sportifs qui cherchent à s’entraîner sur deux roues. Léger et rapide, il offre moins de confort que son confrère de ville. Sachez que les enfants peuvent aussi s’adonner au vélo de route lorsqu’ils sont âgés de plus de 6 ans et mesurent plus d’un mètre.

 

Vélo hybride

Si vous hésitez entre les deux types de vélo ci-dessus, le vélo hybride, représente une alternative très populaire. Plus rapide que le vélo de ville et plus confortable que le vélo de route, il est idéal pour rouler sur de plus longues distances. Parfait pour pédaler en famille, pour aller au travail, ou pour se remettre en forme.

 

 

Vélo de montagne

Pour les amateurs de nature et de sensations fortes, le vélo de montagne est incontestablement le choix idéal. Ce type de vélo peut aussi être un choix intéressant pour vos enfants, puisqu’ils aimeront assurément s’aventurer sur des surfaces un peu plus accidentées. De plus, ses roues plus épaisses offrent davantage de stabilité.

 

Vélo pliable

Enfin, pour ceux qui habitent dans des petits logements et qui souhaitent faire une utilisation récréative de leur bicyclette, le vélo pliable offre une solution pratique et flexible.

 

Vélos spécialisés

Et pour les plus originaux, les vélos à pneus surdimensionnés (fatbike), les fixies (vélos à pignons fixes) ou encore les BMX peuvent aussi s’avérer des avenues intéressantes!

 

 

POUR ROULER EN TOUTE SÉCURITÉ
Rien n’est plus précieux qu’un coco bien protégé : n’oubliez pas votre casque et celui de vos tout-petits (à lire : nos conseils pour choisir un casque de vélo pour les enfants)! De plus, procurez-vous des lumières : elles éclaireront la route une fois la nuit tombée et vous rendront bien visibles auprès des automobilistes et des piétons

 

2. Le budget

Tout dépendant du type de vélo que vous recherchez, vous trouverez des modèles à environ 140 $ alors que d’autres modèles peuvent s’élever à plusieurs milliers de dollars. Le prix variera en fonction du design, de l’aérodynamisme et des matériaux utilisés.

 

Par exemple, un vélo avec un cadre en carbone sera beaucoup plus dispendieux qu’un vélo avec un cadre en acier, mais offrira plus de légèreté et de vitesse.

 

3. La grandeur

Un autre élément important à ne pas négliger est la grandeur du cadre. Il est important de rouler sur un vélo de la bonne grandeur et bien ajusté pour être confortable, performant et sécuritaire.

 

Tout d’abord, assurez-vous que vous puissiez mettre vos pieds à plat au sol lorsque vous enfourchez le vélo. Une distance d’au moins 2 cm est nécessaire entre le tube horizontal et votre entrejambe lorsque vous enjambez le vélo avec les deux pieds à plat au sol.

 

Pour les enfants et les vélos de montagne, on recommande une distance de 5 cm. Vérifiez également que vous êtes bien capable de tourner le guidon aisément tout en conservant vos deux mains sur les poignées. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous référer à des spécialistes en magasin.

 

Par Jesse Cabon, Sports Leader chez  Décathlon Brossard et passionné de vélo

 

À lire aussi 

 


 Consultez notre dossier complet sur le vélo.

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre
Pratico-pratique

5 bonnes raisons de planifier ses vacances VRAIMENT à l’avance

Article -

Les vacances, ça semble loin, quand on voit la neige tomber de sa fenêtre. Et pourtant, si on veut s’amuser, économiser et bien planifier, c’est maintenant que ça se passe! Voici 5 bonnes raisons de se préparer à l’avance. À nous, les vacances de rêve!

5 bonnes raisons de planifier ses vacances VRAIMENT à l’avance

1. Pour disposer d’un vaste choix d’hébergement

Que vous passiez vos vacances en camping, dans un chalet, un hôtel ou un condo, il préférable de réserver tôt.  

 

Camping

 

Si vous optez pour un séjour dans un parc de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), sachez que celle-ci accepte les réservations des emplacements de camping et des « prêts à camper » dès le mois de février. Pour réserver un chalet, mieux vaut vous y prendre… un peu plus d’un an à l’avance ! Du côté de Parcs Canada, les réservations se font à partir de janvier.

 

Grâce au service de réservation en ligne de ces deux organismes, il est possible de rechercher un site de camping selon plusieurs critères (dimensions, point d’eau, électricité, égout, taux d’ombrage), de le visualiser sur une carte et même de voir des photos ! Vous pourrez ainsi vérifier si l’emplacement est situé près d’un bloc sanitaire, d’une plage ou d’un terrain de jeu.

 

Chalets au Québec

Pour dénicher le chalet de vos rêves, débutez vos recherches environ six mois à l’avance, surtout si vous désirez séjourner dans une région très touristique comme Charlevoix, les Laurentides ou les Cantons-de-l’Est. Consultez les annonces classées en ligne et les sites web de location de chalets, comme Québec Original, Chalets au Québec, L’annuaire des chalets à louer au Québec, ou RSVP Chalets.  

 

Et aux États-Unis

Plusieurs sites proposent la location de maison, d’appartement ou de chalet aux États-Unis. Attention, toutefois, aux mauvaises surprises causées par le taux de change! Que ce soit pour rêver ou pour planifier, visitez les sites Home Away, Les PAC, et cabins.com.

 

2. Pour économiser sur le transport

Contrairement à la croyance populaire, il n’est pas nécessairement plus économique d’acheter ses billets d’avion à la dernière minute. En fait, plusieurs lignes aériennes offrent des rabais aux clients qui réservent tôt et une garantie en cas de baisse de prix. Pour l’Europe, on obtient généralement les meilleurs prix de deux à quatre mois avant de partir. Pour les destinations soleil, mieux vaut acheter ses billets sept à dix jours avant le départ.

 

3. Pour se familiariser avec sa destination

Si vos enfants sont d’âge scolaire, proposez-leur de faire une petite recherche internet sur votre prochaine destination de vacances. Laissez-leur choisir un sujet qui les intéresse particulièrement comme l’histoire, la géographie, la faune et flore ou la gastronomie. Les plus jeunes pourraient réaliser un collage à partir de photos provenant de magazines ou de brochures de voyage.

 

Consultez quelques guides de voyage pour connaître les activités disponibles et discutez en famille des attractions à ne pas manquer. 

 

Avant votre départ pour l’étranger, pourquoi ne pas suivre des cours (plongée sous-marine, tennis, salsa) pour profiter au maximum de votre séjour? Si vous visitez un pays dont vous ne parlez pas la langue, apprenez quelques phrases utiles en voyage et enseignez-les à vos enfants.

 

4. Pour  voyager en santé

Apportez une trousse de produits de santé : analgésiques, pansements adhésifs, bandages, hydrocortisone, désinfectant à base d’alcool pour les mains, médicament anti-diarrhée, lotion anti-moustiques, crème solaire, etc. N’oubliez pas les médicaments sur ordonnance !

 

Informez-vous auprès d’une clinique pour voyageurs pour connaître les vaccins et les traitements préventifs obligatoires ou recommandés pour votre destination. Prenez rendez-vous suffisamment à l’avance, car certains traitements doivent être administrés plusieurs mois avant le départ.

 

5. Pour avoir l’esprit tranquille

 

En réglant à l’avance les formalités de voyage – passeports, billets d’avion, assurance-voyage, réservations pour l’hébergement, permis de conduire international – vous ressentirez moins de stress.

 

Si vous avez besoin de devises étrangères, surveillez le taux de change quelques semaines avant de partir en consultant le site web OANDA. Rappelez-vous que les bureaux de change des aéroports ne proposent pas les meilleurs taux.

 

Dressez une liste des effets de voyage et faites les valises quelques jours à l’avance. De cette façon, vous saurez si tout rentre ! Si vous voyagez en avion, sachez que les compagnies aériennes imposent un supplément pour l’excédent de bagages.

 

Si vous avez besoin d’un support à bagages, à vélo ou à kayak, installez-le sur votre automobile quelques jours à l’avance. Et si vous partez aux États-Unis en voiture, consultez le site internet de l’Agence des services frontaliers (ou son compte Twitter) pour connaître le temps d’attente aux divers postes frontaliers. Certains sont beaucoup moins achalandés que d’autres !

 

Alors, prêts pour les vacances?!

 

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre