Activités familiales

Adopter le vélo d’hiver en 4 étapes

Le vélo connaît un essor sans précédent au Québec. Néanmoins, il est coutume de ranger les bicyclettes dès que la neige pointe le bout de son nez. Et si roulait à l’année? Le vélo se prête plutôt bien à l’hiver, et avec un minimum de préparation et d’éducation, il peut devenir le moyen de transport hivernal préféré de vos enfants!

Adopter le vélo d’hiver en 4 étapes
Thèmes abordés

Nous avons rencontré deux mères de famille qui vous dévoilent leurs trucs et astuces pour faciliter la transition au vélo hivernal en quatre étapes simples.

 

 

1. Bien présenter le vélo d’hiver aux enfants

La meilleure façon d’intégrer le vélo d’hiver aux habitudes familiales est de le présenter comme une activité agréable, comme un plaisir hivernal qu’on apprécie à notre guise.

 

« C’est important de rappeler que le vélo d’hiver, ce n’est pas du “tout ou rien”, explique Anne Williams, 48 ans, cycliste quatre-saisons depuis une douzaine d’années et mère d’un enfant de 10 ans. Il faut le présenter comme quelque chose de plaisant, et s’adapter au rythme de son enfant. »

 

Il est certain que d’habituer les enfants à voir leurs parents sortir à vélo, et ce, peu importe la saison, est bénéfique.

 

« Les enfants avaient l’habitude de nous voir partir à vélo le matin, raconte Mélissa Guillemette, 35 ans et mère d’enfants de 5 et 8 ans. Pour eux, ça faisait partie de notre vie, il n’y avait rien de bizarre qu’on le fasse l’hiver. Après, c’est d’y aller pas à pas avec eux. »

 

Cependant, même si vous n’êtes pas une grande famille cycliste, le vélo d’hiver est définitivement à votre portée! Il suffit d’identifier les façons qui conviennent à tous et de s’y adonner.

 

fatbike en famille

 

2. Choisir la bonne façon de s’adonner au vélo d’hiver

La beauté du vélo, c’est qu’il s’adapte à vos besoins. Il est évident que les familles résidant en milieu urbain auront plus de facilité à l’adopter comme réel mode de transport, mais rien n’empêche de voir le vélo d’hiver comme une activité de plein air, au même titre que le ski de fond, la raquette ou la glissade. Puis, petit à petit, peut-être que vos enfants vous demanderont s’il est possible d’aller à l’école ou chez leurs ami(e)s à vélo, même l’hiver!

 

« Au début, il faut trouver les bonnes occasions pour l’essayer, avoue Mélissa Guillemette. La réalité, c’est que le matin avant d’aller à la garderie ou à l’école, c’est rarement le moment idéal pour introduire quelque chose de nouveau! »

 

Effectivement, il vaut mieux commencer par des moments propices où rien ne presse. Une balade de fin de semaine, des petits allers-retours dans un parc ou une cour d’école lors d’une journée pédagogique sont des moments parfaits pour commencer la familiarisation au vélo d’hiver.

 

Une fois les bonnes occasions identifiées, il est désormais temps d’adapter votre matériel.

 

 

3. Avoir le bon matériel pour rouler l’hiver

Nul besoin d’être équipés à la fine pointe de la technologie et de la mode pour apprécier le vélo d’hiver. Cependant, l’exercice demande tout de même un minimum de matériel et d’adaptation. La bonne nouvelle, c’est que l’offre de vélo n’a jamais été aussi diversifiée.

 

« Tous les moyens sont bons, avance Anne Williams, il suffit de trouver celui qui convient à la situation familiale. Qu’on parle de vélo cargo, de longtail (vélo à l’arrière surdimensionné qui permet d’y installer siège, porte-bagage, et autres), de vélos normaux équipés de pneus cloutés, les options ne manquent pas! »

 

Pour certaines familles, ce sera chacun sur son vélo adapté à l’hiver, parfois en commençant par l’apprentissage sur une draisienne (vélo sans pédales). Pour d’autres, les jeunes iront dans un siège sur le vélo des parents. Celles qui veulent investir plus globalement dans le vélo comme mode de transport s’intéresseront aux vélos cargos et leurs paniers larges qui permettent d’y loger enfants, courses et autres objets lourds ou volumineux.

 

En quête de trucs pour bien vous préparer ? Consultez notre page sur l’adaptation du vélo pour l’hiver.

 

En termes d’habillement, l’approche « pelure d’oignon » est à privilégier, surtout lorsque les enfants pédalent sur leur propre vélo. Cependant, la gestion vestimentaire ne représente pas une énorme adaptation pour des enfants habitués à sortir jouer dehors l’hiver.

 

« Si on décide d’aller à l’école à vélo l’hiver, explique Anne Williams, les enfants sont déjà habillés pour jouer dehors, alors il n’y a absolument rien de plus à faire pour les préparer s’ils roulent sur leur propre vélo. » Il suffit d’ajouter un casque, des lunettes de ski lorsque le froid ou la neige font rage, et voilà, vos enfants sont habillés en conséquence! Si les enfants sont plutôt passagers, il est important de prévoir des vêtements plus chauds puisqu’ils n’ont pas d’effort à fournir, mais subissent tout de même les effets de l’hiver. 

 

Une fois toutes ces étapes franchies, il ne reste qu’à rouler! Lors de vos débuts, il y a une dernière étape à respecter, et celle-ci est probablement la plus importante.

 

 

 4. Vélo d’hiver : se montrer flexible

« C’est important de se rappeler que le vélo d’hiver n’est pas une obligation, ajoute Anne Williams. Si la température n’est pas propice, c’est bien correct de choisir un autre mode de transport. »

 

Voilà où le vélo devient si pratique, même l’hiver : il ne demande pas un entretien dispendieux et peut facilement être rangé quand le cœur ou les conditions météorologiques n’y sont pas.

 

On imagine souvent les cyclistes d’hiver comme une poignée de passionné(e)s qui roulent dans le blizzard, le verglas et le froid extrême. Ces jours de météo difficile sont pourtant assez rares et la grande majorité des journées hivernales permettent de rouler sur des voies asphaltées généralement déneigées et déglacées. Pour ce qui est des jours de tempête, même les plus téméraires rangent souvent leur vélo au profit d’autres modes de transport.

 

En combinant patience, flexibilité et bonne préparation, vous créerez un environnement positif où le vélo d’hiver combine le meilleur des sports d’hiver et du transport actif pour vous offrir la possibilité de transformer même les trajets les plus banals en activités familiales!

 

Pour en savoir plus sur le vélo d’hiver, consultez la section L’hiver à vélo de Vélo Québec.  

 

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre