Santé psychologique

Douance chez l’enfant: entre forces et vulnérabilités

Article -

Haut potentiel, douance, précocité… plusieurs termes sont employés pour parler des enfants dotés de surprenantes capacités intellectuelles. Si ce profil vient avec des forces, il peut aussi comporter son lot de défis.

Douance chez l’enfant: entre forces et vulnérabilités
Thèmes abordés

Devant les incessantes colères que leur piquait Louis, 7 ans, ainsi que son refus de se soumettre à certaines consignes, ses parents ont décidé de consulter une psychologue. Après plusieurs rencontres, la spécialiste leur a suggéré de faire passer un test de quotient intellectuel à leur fils, soupçonnant la présence de douance.

 

La proposition les surprend d’abord. Oui, leur enfant a de très bonnes notes à l’école, pose des questions sans relâche et réalise d’impressionnantes constructions Lego, mais l’image qu’ils se faisaient d’un enfant doué était plutôt celle d’un petit génie. Du genre à avoir lu avant la maternelle, à connaître les noms et les caractéristiques des dinosaures par cœur ou à jouer une sonate de Mozart à l’oreille.

 

 

Doué, vraiment?

Mais alors, quel est le lien entre les emportements et l’opposition de Louis et sa douance? « En raison de son implacable logique, Louis a besoin de comprendre la raison des règles, explique sa mère. Si une consigne ne fait pas de sens à ses yeux, c’est simple : il ne s’y conformera pas. Il est aussi très sensible aux injustices, ce qui fait également partie des traits distinctifs de la douance. Il avait donc tendance à se mettre en colère quand quelque chose lui semblait injuste. Depuis que nous avons compris ce mode de fonctionnement, nous prenons le temps de mieux lui expliquer les choses, et les problèmes se sont beaucoup atténués. Et parce que l’on sait maintenant qu’il a soif de découverte, nous allons à la bibliothèque chaque semaine pour emprunter des livres sur des sujets variés (tant artistiques que scientifiques) et nous écoutons en famille des documentaires. »

 

Qui sont les doués?

« Les doués, qui représenteraient 2 % de la population, fonctionnent de façon exceptionnelle sur le plan intellectuel, soutient Benoît Hammarrenger, neuropsychologue et directeur général de la Clinique d’évaluation et de réadaptation cognitive à Montréal. Comparés aux autres jeunes de leur âge, ceux doués présentent une plus grande capacité d’abstraction et de raisonnement logique, ont une plus grande maîtrise du langage et présentent des intérêts plus matures. »

 

Le neuropsychologue explique que si la douance découle d’abord d’une caractéristique neurologique, donc présente à la naissance, leur développement sera ensuite influencé par leur environnement : « Certains parents stimulent davantage leurs enfants en les mettant en contact avec des activités de différentes natures (science, sport, arts, etc.) et en discutant beaucoup avec eux. Cela favorisera que le potentiel intellectuel déjà en place s’actualise. »

 

L’envers de la médaille

Comme dans le cas des dyssynchronies affectives qui avaient poussé les parents de Louis à consulter, d’autres écueils peuvent être liés à la douance. Si une grande proportion des jeunes ne rencontreront pas d’embûches particulières liées à cette condition, d’autres auront à franchir certains obstacles, nécessitant parfois le soutien d’un professionnel.

 

« Comme il présente un développement avancé, un jeune peut ne pas se sentir sur la même longueur d’onde que ses camarades du même âge, ce qui peut causer de l’isolement et de la frustration, affirme Benoît Hammarrenger. Cette difficulté à connecter socialement peut entraîner une perte d’intérêt envers l’école. Il pourrait aussi s’ennuyer en classe, car contrairement aux autres, il n’a pas besoin de se faire répéter plusieurs fois les notions pour les maîtriser. Et comme il est facile pour lui d’apprendre, l’enfant n’est pas habitué à affronter les difficultés et à faire des efforts pour réussir. Confronté à un obstacle, il pourrait donc être moins bien outillé. »

 

Que faire si mon enfant présente des caractéristiques de douance?

Certains des traits de la personnalité de votre enfant éveillent chez vous des soupçons quant à une possible douance? En utilisant l’outil de recherche en ligne de l’Ordre des psychologues du Québec, et en entrant le mot « douance » dans la section « Motif de consultation », vous trouverez les spécialistes de votre région qui sont habilités à évaluer votre enfant, en lui faisant par exemple passer des tests visant à mesurer son quotient intellectuel.

 

Si l’enfant présente également des caractéristiques laissant croire à une autre condition, en plus de la douance (TDA-H, trouble de l’apprentissage, etc.), vous gagnerez davantage à consulter un neuropsychologue. Et armez-vous de patience, car la liste d’attente de certaines cliniques peut être longue. En attendant, répondez aux questions de ce questionnaire de dépistage en ligne.

 

Doublement exceptionnel? 
Dans son livre La douance : comprendre le haut potentiel intellectuel et créatif, Marianne Bélanger creuse la question de la double exceptionnalité, soit la présence de troubles associés à la douance. TDA(H), troubles d’apprentissage (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, etc.) et trouble du spectre de l’autisme peuvent très bien être également présents chez une personne douée, ce qui donne lieu à des profils complexes, parfois difficiles à diagnostiquer.

 

Pour aller plus loin

Livres

 

Web

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre