Santé psychologique

Doit-on répéter à nos enfants qu’ils sont beaux?

Article -

Quand ils sont nés, le constat nous a frappé : jamais n’aurions-nous pensé pouvoir trouver un être humain d’une aussi grande beauté. Et plus nos enfants grandissent, plus cette impression se cristallise. On aurait envie de les complimenter 1000 fois par jour… mais est-ce vraiment une bonne chose?

Doit-on répéter à nos enfants qu’ils sont beaux?
Thèmes abordés

Si les précédentes générations étaient plutôt avares de compliments à l’endroit de leurs enfants, le vent a aujourd’hui définitivement tourné. On n’hésite pas à souligner les bons coups de notre progéniture, ni à leur exprimer haut et fort qu’on les trouve beaux.

 

« Le fait que les parents soient plus démonstratifs que par le passé est souhaitable, et cela s’inscrit dans une belle évolution, croit la psychologue Nadia Gagnier. Un compliment fait toujours plaisir, que l’on soit enfant ou adulte. Le danger est de trop appuyer sur ceux qui concernent la beauté au détriment des autres caractéristiques. »

 

La psychologue souligne qu’à trop insister sur les attributs physiques d’un jeune, on peut lui envoyer un message erroné, c’est-à-dire que cet aspect de sa personne est supérieur aux autres, soit ses qualités, ses talents et ses intérêts. On fait alors reposer son estime de soi sur son apparence.

 

« La rétroaction des parents est très importante, et passe dès la naissance par les câlins et l’affection. Plus tard, elle se traduit par des paroles à propos des forces de l’enfant, mais devraient aussi concerner ses limites et de ses faiblesses. C’est ainsi que l’enfant apprend à se connaître lui-même », explique Nadia Gagnier.

 

 

Trouver l’équilibre

Pour bâtir l’estime d’un enfant, il est certes important de reconnaître ses atouts, mais en lui apprenant aussi à accepter qu’il ne soit pas parfait, car personne ne l’est. 

 

« Nous vivons dans une société dite de performance et les parents ont l’impression que leurs enfants, pour bien survivre dans un monde de plus en plus complexe et changeant, doivent être les meilleurs. Alors côté compliments, on beurre un peu trop épais. »

 

Si un enfant se fait dire depuis qu’il est né qu’il est le meilleur et le plus beau, il aura évidemment beaucoup de difficulté, voire sera complètement effondré, devant ses premiers revers, comme un échec à l’école.

 

 

Gare aux stéréotypes!

Même si la situation tend à changer, il existe encore une différence dans l’approche entre les garçons et les filles. Alors que les premiers seront davantage valorisés pour leur ingéniosité ou leurs compétences sportives, les deuxièmes entendront plus souvent parler de leur beauté ou de la façon dont elles sont habillées.

 

« Il faut faire attention de ne pas tomber dans ce piège, prévient la psychologue, parce que les filles sont plus susceptibles de rencontrer des difficultés avec leur image corporelle. Chez les garçons, ce phénomène est en hausse, mais il reste plus présent chez les filles. Il est donc important de faire en sorte que leur confiance ne repose pas uniquement sur cet aspect ».

 

En résumé

  • Les compliments à propos de l’apparence ne sont pas à bannir, mais il faut diversifier la nature des éloges faits aux enfants, les garçons comme les filles.
  • Il est important d’accompagner l’enfant dans l’acceptation de ses défauts et de ses limites, et de lui faire comprendre que nous ne pouvons pas être parfaits dans tout.
Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre