Astuces cuisine

20 sources de calcium pour remplacer un verre de lait

Qu’il soit entier, 2%, 1% ou écrémé, un petit verre de lait de 125ml contient approximativement 150mg de calcium. Votre enfant boude son verre de lait? Votre conjoint est intolérant au lactose? Vous avez tout simplement envie de faire changement?  Voici 20 idées de substituts offrant la même quantité de calcium.

20 sources de calcium pour remplacer un verre de lait

Bien que les produits laitiers et leurs substituts constituent d’excellentes sources de calcium, on en retrouve également dans une foule d’autres aliments. Les poissons en conserve et les légumes verts feuillus comme le brocoli et le chou, en sont de bons exemples.

 

Une affiche à imprimer et à conserver sur votre réfrifgérateur

 

Pas envie de boire du lait ce matin? Il n’est pas nécessaire de verser une tasse de brocolis cuits dans votre bol de céréales pour compenser! La clé est de manger des aliments présentant une source de calcium ici et là au courant de la journée.

 

Le taux d’absorption du calcium par le corps humain n’est pas le même pour tous les aliments. Par exemple, le calcium des légumineuses, des noix et des graines est moins bien absorbé par l’intestin que celui des produits laitiers. L’important est donc de varier les sources d’apport en calcium.

 

Petit rappel: apport quotidien recommandé en calcium selon l’âge

  • 1 à 3 ans: 700 mg
  • 4 à 8 ans: 800 mg
  • 9 à 18 ans: 1300 mg
  • 19 à 50 ans: 1000 mg
  • 51 ans à 70 ans (hommes): 1000 mg
  • 51 ans à 70 ans (femmes): 1200 mg
  • 71 ans et +: 1200 mg
  • Femmes enceinte ou allaitant (18 ans ou +): 1000 mg

 


Sources :

 

Écrit en collaboration avec Sylvie Ferland, nutritionniste. 

Téléchargez l'affiche 20 sources de calcium pour remplacer un verre de lait
Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre
Astuces cuisine

Cuisiner en famille: 6 avantages d’inclure les enfants

Saviez-vous que cuisiner en famille peut favoriser la saine alimentation? En impliquant les enfants dès le plus jeune âge dans la préparation des repas, vous pourrez rapidement constater plusieurs avantages.

Cuisiner en famille: 6 avantages d’inclure les enfants

6 avantages d’inviter vos enfants derrière les fourneaux 

  • Favorise la discussion et la complicité entre les membres de la famille. Cela permet de passer du temps de qualité en famille.
  • Permet à l’enfant de développer son autonomie et de se faire confiance en cuisine.
  • Permet de transmettre à l’enfant un intérêt pour la cuisine.
  • Favorise la saine alimentation en mettant l’enfant en contact avec des aliments peu transformés.
  • Impliquer les plus petits en cuisine permet aussi de leur faire découvrir les aliments et leur provenance. Ils pourront ainsi être plus ouverts face à la nouveauté.
  • À la longue, l’implication des enfants dans la cuisine pourra même vous alléger la tâche au moment des repas, puisque tous pourront contribuer.

 

 

Comment s’y prendre

Les enfants peuvent être impliqués dans la cuisine dès le plus jeune âge. On commence par installer bébé à proximité pour lui permettre de voir ce que nous faisons, tout en le lui décrivant. On peut aussi lui permettre de sentir et manipuler les aliments. Sa curiosité sera rapidement piquée. Il sera intrigué de vous voir transformer les aliments et voudra participer à son tour. Dès 1 an, il peut verser et mélanger avec votre aide.

 

Par la suite, l’enfant apprendra peu à peu à manipuler les instruments de cuisine. Il gagnera rapidement confiance et autonomie, et pourra se préparer de petites recettes par lui-même.

 

Pour ne pas que l’enfant se décourage, proposez-lui des recettes et des tâches à la hauteur de ses capacités. Il est donc du rôle du parent de bien choisir les recettes qui seront préparées en fonction des manipulations requises.

 

Il est aussi important de bien superviser les enfants, principalement lors de leurs premières manipulations, pour éviter les accidents ou les blessures (surtout avec les couteaux et le fourneau). En leur montrant les bonnes techniques de manipulation, ils pourront eux aussi cuisiner en toute sécurité.

 

Il est certain qu’au début, la participation des enfants dans la préparation des repas demande un peu de temps. On prévoit donc un moment où nous ne sommes pas trop pressés (histoire d’avoir le temps de ramasser les petits dégâts), comme la fin de semaine ou le soir en prévision du repas du lendemain.

 

Quelques règles d’hygiène et de sécurité à respecter

  • Laver les mains avant et après la manipulation des aliments.
  • Laver les comptoirs et les instruments après avoir cuisiné.
  • Éviter de mettre en contact les aliments crus (surtout les viandes, volailles et poissons) avec les aliments cuits.
  • Et bien se laver les mains entre les manipulations!

 

Quelques idées de recettes à cuisiner avec les enfants

Voici quelques recettes qui se cuisinent rapidement avec les enfants. Les plus vieux pourront même les cuisiner seuls!

 

 

Par la Fondation OLO

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre