Santé physique

3 effets bénéfiques du transport actif pour les jeunes

Article -

On ne le répète jamais assez! Les jeunes ne bougent pas suffisamment. Les chiffres le confirment. Selon les résultats de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé, les préados et les ados font moins de pas chaque jour que les enfants de 6 à 10 ans. Pourtant, il est facile d’ajouter un peu d’exercice au quotidien en marchant pour se rendre à l’école, ou en empruntant le vélo plutôt que l’automobile.

3 effets bénéfiques du transport actif pour les jeunes

Les effets bénéfiques du transport actif 

Les modes de transport actif stimulent le développement des jeunes, et ce, sur divers plans :

 

Psychosocial 

Les déplacements actifs stimulent l’interaction entre les jeunes, permettent de tisser des liens et favorisent aussi l’autonomie. Si les jeunes tentent l’expérience, ils seront une source d’inspiration pour les gens de leur quartier.

Intellectuel 

Les déplacements actifs augmentent la concentration et le niveau d’éveil, améliorent l’humeur, augmentent l’oxygénation du cerveau, etc. Et tous ces éléments favorisent la réussite scolaire!

Physiologique et psychologique 

Une simple marche de 20 minutes permet de réduire la fréquence cardiaque, la pression artérielle et le stress. De plus, les jeunes qui utilisent un mode de transport actif ont tendance à être physiquement plus actifs en soirée, et ont une meilleure aptitude cardiorespiratoire.

 

Cinq stratégies pour retirer un maximum d’effets bénéfiques

Pour favoriser l’adoption d’un mode de vie physiquement actif à long terme, il faut partir du bon pied. Voici quelques conseils pour y parvenir aisément en famille.

  1. Faites les courses à pied ou en vélo lorsque c’est possible. Pour une distance raisonnable (environ 2 km), on opte systématiquement pour un mode de transport actif.
  2. Équipez-vous adéquatement, mais simplement : vélo en bon état, casque et cadenas. Pour la marche, portez des vêtements et des chaussures confortables, adaptés aux conditions météorologiques.
  3. Empruntez toujours un trajet sécuritaire, en évitant, autant que possible, les artères principales. Roulez sur les voies cyclables et marchez sur le trottoir.
  4. Sensibilisez les autres parents qui, à leur tour, feront la promotion d’un mode de transport actif auprès de leurs jeunes.
  5. Optez vous-même pour la marche ou le vélo, lorsque cela est possible, puisqu’il n’y a rien de mieux que de prêcher par l’exemple!

Miser sur les modes de transport actif est un moyen facile d’augmenter substantiellement, et de façon économique et saine pour l’environnement, le niveau d’activité physique des jeunes.

 

Ces petits changements feront de grandes différences!


Références

  • Martinez-Gomez D, Ruis JR, Gomez-Martinez S, Chillon P, Rey-Lopez JP, Diaz LE, Castillo R, Veiga OL, Marcos A; AVENA Study Group (2011). Active commuting to school and cognitive performance in adolescents: the AVENA study. Arch Pediatr Adolesc Med 165(4):300-5.
  • Cooper AR, Jago R, Southward EF, Page AS (2012). Active travel and physical activity across the school transition: The PEACH Project. Med Sci Sports Exerc 44(10):1890-7.
  • Directeur de la santé publique de Montréal : Favoriser le transport actif. 
Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre
Santé physique

Comment intégrer le transport actif à la routine familiale?

Article -

La rentrée scolaire est passée, c’est le temps d’instaurer les bonnes habitudes pour l’année. De quelle façon vos enfants se rendront-ils à l’école? En choisissant le transport actif comme moyen de déplacement, vous ajouterez un peu d’exercice à votre quotidien en plus de passer du temps de qualité avec vos jeunes.

Comment intégrer le transport actif à la routine familiale?

Pendant l’été, vos enfants ont une foule d’occasions de bouger. Lorsque l’école recommence, la routine reprend son cours et ils ont moins de temps libres pour le faire. Le transport actif est une solution simple pour les stimuler chaque jour. En plus, celui-ci a des effets bénéfiques à plusieurs niveaux.

Psychosocial

Les déplacements actifs stimulent l’interaction entre les jeunes, permettent de tisser des liens et favorisent aussi l’autonomie. Si les jeunes tentent l’expérience, ils seront une source d’inspiration pour les gens de leur quartier.

Intellectuel

Les déplacements actifs augmentent la concentration et le niveau d’éveil, améliorent l’humeur, augmentent l’oxygénation du cerveau, etc. Et tous ces éléments favorisent la réussite scolaire!

Physiologique et psychologique

Une simple marche de 20 minutes permet de réduire la fréquence cardiaque, la pression artérielle et le stress. De plus, les jeunes qui utilisent un mode de transport actif ont tendance à être physiquement plus actifs en soirée, et ont une meilleure aptitude cardiorespiratoire.

Écologique (et économique!)

En plus, le transport actif est écologique, puisqu’il contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Les avantages sont donc autant sur le plan personnel qu’environnemental.

 

 

5 façons d’intégrer le transport actif à votre routine familiale

  • Intégrez le transport actif dans vos déplacements quotidiens

Dépanneur, épicerie, pharmacie… Lorsque la distance est raisonnable (environ 2 km), choisissez systématiquement un mode de transport actif.

  • Variez vos modes de transport

Pour les déplacements très courts, optez pour la marche. Pour les distances plus longues, le vélo, la planche à roulettes ou les patins à roulettes peuvent être plus efficaces. La clé pour garder vos enfants motivés, c’est varier! 

  • Combinez-le à d’autres moyens de transport

Pour les distances plus grandes, n’hésitez pas à combiner le transport actif à d’autres moyens de transport comme l’autobus, le métro, etc.

  • Équipez-vous adéquatement, mais simplement

Vélo en bon état, casque et cadenas. Pour la marche, portez des vêtements et des chaussures confortables, adaptés aux conditions météorologiques.

  • Inscrivez votre enfant à un Trottibus

Si l’école de votre enfant organise un Trottibus, sautez-y à pieds joints, pour permettre à vos enfants de se rendre de la maison à l’école à pied, de façon sécuritaire et encadrée. Pas de Trottibus? Proposez votre école!

 

Pour plus d’infos sur le transport actif, vous pouvez consulter notre dossier sur le sujet.

 

Références

  • Martinez-Gomez D, Ruis JR, Gomez-Martinez S, Chillon P, Rey-Lopez JP, Diaz LE, Castillo R, Veiga OL, Marcos A; AVENA Study Group (2011). Active commuting to school and cognitive performance in adolescents: the AVENA study. Arch Pediatr Adolesc Med 165(4):300-5.
  • Cooper AR, Jago R, Southward EF, Page AS (2012). Active travel and physical activity across the school transition: The PEACH Project. Med Sci Sports Exerc 44(10):1890-7.
  • Directeur de la santé publique de Montréal : Favoriser le transport actif. 
Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre