Rôle du parent

S’entraîner avec les enfants : 5 pistes pour inclure les petits dans nos activités

Opinion -

Vous avez un, deux, trois, quatre ou 12 enfants? Vous n’arrivez pas à intégrer votre entraînement dans votre horaire infernal? Avez-vous déjà songé à inclure vos enfants dans vos entraînements, question de faire d’une pierre, deux coups? Voici 5 pistes pour le faire.

S’entraîner avec les enfants : 5 pistes pour inclure les petits dans nos activités

D’abord précisons une chose : je suis passé maître dans l’art de conjuguer entraînement et famille, étant père d’un petit garçon de 2 ans « trois-quart » et de jumeaux de 14 mois. Des temps libres, on s’entend que ça n’existe pas chez nous!

 

1. La course

 

Perso, lorsque j’ai de l’énergie pour bouger, je sors la poussette et vais courir avec mon grand ou mes deux petits. Ils aiment ça, contemplent tout autour et moi, ça me permet de conserver un tant soit peu de cardio et, surtout, de me changer les idées.

 

À lire aussi : Course à pied : petit guide pour courir avec les 0-12 ans

 

2. Les patinoires et les piscines

 

Si le jogging ne vous dit rien qui vaille, pourquoi ne pas aller jouer au hockey ou simplement patiner avec vos enfants, s’ils sont en âge de le faire? Pendant qu’ils s’amusent et tombent deux ou trois fois sur les fesses, vous, vous faites travailler tous vos muscles.

 

 

Même chose si vous décidez d’amener toute la marmaille à la piscine. Certes, si vos enfants sont en bas âge, cela requiert davantage de vigilance, mais s’ils sont plus vieux, vous pourrez les laisser patauger dans l’eau pendant que vous ferez quelques longueurs assez exigeantes, merci.

 

3. Le parc

Encore plus simple : tout le monde sort dehors pour une belle et longue marche vers le parc. En chemin, les possibilités sont illimitées pour joindre l’utile à l’agréable. Faites courir vos enfants, faites-les grimper, faites-les glisser… et faites-le vous aussi!

 

4. Des sorties en famille

Le ski alpin ou le vélo peuvent également être des activités facilement accessibles en famille. Descendre les pistes tous ensemble, puis se réunir au chalet pour un bon chocolat chaud… souvenirs impérissables garantis!

 

En vélo, tout le monde peut se suivre ou sinon, embarquez votre plus jeune derrière vous et il prendra plaisir à regarder le paysage. Après plusieurs coups de roues, rien de mieux qu’un pique-nique en famille (avec un repas santé, bien entendu).

 

5. Un cours ensemble

Si vous êtes plus du genre à avoir besoin d’un rendez-vous hebdomadaire ou d’une obligation à votre horaire pour bouger, inscrivez-vous à un cours avec votre enfant, comme le karaté, par exemple. Ainsi, vous passerez du temps ensemble, tout en apprenant un sport qui demande concentration et discipline.

 

De toute façon, rappelez-vous une chose : le plus important, ce n’est pas l’activité choisie, mais bien de passer du temps en famille et de bouger. Un esprit sain dans un corps sain, c’est d’autant plus important quand on est parent.

 

À lire aussi: 5 activités parents-enfants à faire cet automne

 

Et vous, que faites-vous avec vos enfants pour bouger?

 

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre
Rôle du parent

Manger au service de garde de l’école: 4 obstacles à la convivialité des repas

Comment rendre les contextes de repas plus conviviaux au service de garde de l'école? L’Association des services de garde en milieu scolaire du Québec donne quelques pistes.  

Manger au service de garde de l’école: 4 obstacles à la convivialité des repas

Saviez-vous que près de 1700 services de garde en milieu scolaire accueillent au Québec 286 000 enfants, et que 90% d’entre eux offrent de la nourriture à un moment ou à un autre dans l’année?

 

L'Association des services de garde en milieu scolaire du Québec a réalisé un portrait de la situation après avoir interrogé 624 responsables/techniciens en garde scolaire.

 

Les faits saillants

Les principaux défis qui influencent les choix alimentaires qu’ils offrent aux élèves sont : 

 

  • l’absence d’allergènes (85%);
  • les coûts (66%);
  • les préférences des élèves (53%);
  • et les critères de la politique alimentaire de la commission scolaire (50%).

 

Le temps de dîner est réduit dans plus de la moitié des cas, puisque pour 54% des répondants la période du dîner est scindée en plus d’une plage horaire (généralement 2 ou 3). Cette proportion augmente de manière importante à mesure que le nombre d’élèves présents le midi augmente. Tous les types de lieux sont susceptibles d’être utilisés pour accommoder l’ensemble des élèves présents.

 

Où mangent les élèves

 

Les 4 principaux obstacles à la convivialité

Plusieurs éléments se présentent comme des obstacles importants à la convivialité de la période du dîner aux yeux des répondants. Voici les principaux:

 

  • le niveau de bruit dans le local (39%);
  • l'accès à un évier à proximité (18%);
  • le niveau de bruit lié aux espaces adjacents (17%);
  • le temps d'attente pour les fours à micro-ondes (15%).

 

Le niveau de bruit dans le local, la possibilité pour l’enfant de pouvoir manger à son rythme et l’accès à un évier à proximité sont les dimensions que les répondants souhaiteraient voir améliorer en priorité afin de favoriser la convivialité du dîner.

 

Les 5 défis les plus importants

Pas moins de 92% des répondants affirment prendre en compte la politique alimentaire de leur commission scolaire. Afin de mettre en place les politiques et les différents cadres de référence en lien avec la promotion des saines habitudes alimentaires, voici les 5 défis les plus importants:

 

  • le manque de temps pour revoir leurs façons de faire (50%);
  • la collaboration quelques fois difficile avec les parents (42%);
  • le manque d’outils pour faciliter leur application (30%)
  • les contraintes liées aux locaux et aux installations matérielles (30%);
  • le profil particulier de certains enfants (30%).

 

Envie d’en savoir plus? Consultez le rapport complet et visitez la page du projet Ensemble pour des contextes de repas plus conviviaux.

 

Par l'équipe de Québec en Forme

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre