Quoi faire

Vacances au Centre-du-Québec: 3 activités plein air pour la famille

Si vous êtes à la recherche d’activités plein air pour meubler vos vacances en famille, le Centre-du-Québec vous propose quelques coups de cœur à découvrir.

Vacances au Centre-du-Québec: 3 activités plein air pour la famille
Thèmes abordés

1. Rouler sur plus de 1000 km de voies cyclables

Le Parc linéaire des Bois-Francs, une piste cyclable aménagée sur le tracé d’une ancienne voie ferrée, s’avère des plus agréables. Long de 77 km, ce circuit permet de contempler les beaux paysages de la région, de Tingwick jusqu’à Lyster. Le Circuit des Traditions) s’étire quant à lui sur 183 km dont 58 km balisés le long de la Route verte. À ne pas manquer : les 7,5 km qui sillonnent la Forêt Drummond sur le bord de la rivière Saint-François. La Véloroute des Appalaches, divisée en 12 circuits totalisant 835 km, permet aussi d’explorer la campagne du Centre-du-Québec.

Le Parc linéaire des Bois-Francs

 

 

2. Se balader dans les jardins de Kingsey Falls

Kingsey Falls, tout comme sa voisine Warwick, se targue d’être la ville la plus fleurie du Québec, prenant modèle sur un de ses plus illustres citoyens, Conrad Kirouac, mieux connu sous le nom de « frère Marie-Victorin ». L’auteur de La flore laurentienne (un ouvrage de référence sur la diversité des espèces végétales dans la forêt boréale et subboréale) et fondateur du Jardin botanique de Montréal est en effet né en 1885 dans la maison située au no 405 de la rue dénommée « Marie-Victorin » en son honneur (on ne visite pas).

 

Le parc Marie-Victorin fut inauguré en 1985 pour commémorer le centenaire du frère Marie-Victorin. 6 jardins thématiques et plusieurs mosaïcultures géantes parsèment les quelque 3 km de sentiers. On profite aussi d’une serre tropicale et d’un magasin général où sont racontées la vie et l’œuvre de Marie-Victorin. Boutique et bistro sur place.

Le parc Marie-Victorin

 

Source : Internet

 

3. Découvrir les milieux humides de la Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre

En l’an 2000, le lac Saint-Pierre, élargissement du fleuve Saint-Laurent, a été déclaré Réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO. Il est donc protégé désormais par la Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre. Plus grande plaine d’inondation, plus importante halte migratoire de sauvagines, première halte migratoire printanière de l’oie des neiges sur le Saint-Laurent et plus importante héronnière en Amérique du Nord, le lac Saint-Pierre renferme le plus important archipel du fleuve, avec une centaine d’îles, le cinquième de tous les marais du Saint-Laurent et la moitié des milieux humides du fleuve. On peut y faire l’observation de plantes rares, de près de 300 espèces d’oiseaux, dont plus d’une centaine sont considérées comme nicheuses, et d’une douzaine d’espèces menacées.

Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre

 

Extraits tirés du guide Ulysse Le Québec.

 

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre