Santé physique

7 raisons de remplacer vos poids par… vos enfants!

Article -

Vous avez de la difficulté à trouver du temps pour vous entrainer à cause de vos horaires familiaux chargés? On vous propose de combiner les deux! Voici 7 raisons de ranger vos poids et de faire de l’exercice avec vos enfants. 

 
7 raisons de remplacer vos poids par… vos enfants!

1. C’est une occasion de passer un moment en famille

Les moments passés en famille sont très précieux! Faites d’une pierre deux coups : améliorez votre condition physique tout en resserrant vos liens familiaux!

 

2. Ça permet de faire un entraînement à la maison

Vous n’avez pas besoin de sortir ou de trouver une gardienne! Vous pouvez combiner effort et plaisir dans le confort de votre salon.

 

3. Ça intensifie vos exercices

Plus de poids, plus d’intensité, donc plus de résultats!

 

4. Ça renforce vos muscles stabilisateurs

On les néglige souvent et pourtant, leur rôle est essentiel. Les muscles stabilisateurs permettent de prévenir les blessures et aident à garder une bonne posture.

 

5. Ça fait bouger tous les membres de la famille

 

Avec ce poids supplémentaire (surtout s’ils ont 15 ans!), vous travaillerez plus fort. Vos enfants feront aussi travailler leurs petits muscles en essayant de rester en place.

 

6. C’est motivant

Vos jeunes vous surveilleront de près et vous feront travailler encore plus que n’importe quel entraineur!

 

7. Tout simplement parce que c’est amusant

 

Ils vous fournissent l’attitude positive dont vous avez besoin pour un bon entraînement.

 

Le point de vue de la kinésiologue

La kinésiologue Julie Bédard rappelle que l’important est de laisser les enfants progresser naturellement et à leur rythme. La rapidité du développement diffère selon chaque enfant, même s’ils suivent les mêmes étapes de développement. Plus un enfant a d’occasions d’expérimenter le mouvement dans un environnement sécuritaire qui stimule ses cinq sens, plus le nombre de connexions neuronales dans son cerveau sera élevé. « Les expériences positives ainsi accumulées auront un impact sur le sentiment de compétence et l’adoption d’un mode de vie physiquement actif. Sans oublier que le plaisir se partage et se transmet des parents aux enfants », souligne-t-elle.

Pour davantage d’informations, consultez cette brochure. Ayez du plaisir à jouer aux exercices!

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre
Santé physique

Être en surpoids et en bonne santé, c’est possible!

Article -

Autrefois, on associait directement surpoids à mauvaise santé. Pourtant, les statistiques démontrent que 30 % des personnes obèses seraient en bonne santé sur le plan métabolique.

Être en surpoids et en bonne santé, c’est possible!

De nos jours, on réalise que pour déterminer l’état de santé d’une personne, il faut tenir compte non seulement de son indice de masse corporelle (IMC), mais aussi d’autres facteurs comme la répartition des graisses corporelles.

 

Tour de taille ou l’IMC : quel indicateur choisir?

Rappelons que l’IMC se calcule en divisant le poids par le carré de la taille. Deux personnes ayant des IMC identiques peuvent donc avoir des silhouettes très différentes selon les régions où sont accumulées les graisses. Or, on sait qu’un excès de graisse abdominale est plus néfaste pour la santé qu’un surplus au niveau des hanches et des cuisses. L’obésité abdominale augmente les risques de souffrir de maladies cardiovasculaires, de certains cancers, de démence et de dépression.

 

Voilà pourquoi plusieurs spécialistes préfèrent se fier au tour de taille (un indicateur de l’obésité abdominale) d’une personne qu’à son IMC pour évaluer son état de santé. Les résultats d’une récente recherche danoise vont également dans ce sens.

 

Les auteurs de cette étude voulaient savoir pourquoi 30 % des personnes obèses sont en bonne santé sur le plan métabolique. Une statistique qui a de quoi étonner, puisque des études antérieures ont prouvé que l’obésité provoque une réaction inflammatoire générale de l’organisme susceptible d’entraîner des maladies cardiovasculaires (haute pression artérielle, AVC, infarctus) et des désordres métaboliques (diabète de type 2).

 

Selon les scientifiques danois, la condition physique serait la clef de l’énigme. Ils ont découvert que les participants (hommes et femmes) en bonne condition physique avaient un plus petit tour de taille et un niveau d’inflammation générale peu élevé, quel que soit leur IMC. Ils ont aussi constaté que les participants ayant un plus grand tour de taille avaient un niveau d’inflammation plus élevé, peu importe leur IMC. Cela démontre qu’on peut retirer de grands bénéfices sur le plan de la santé en améliorant sa condition physique, quel que soit son poids.

 

à propos de l'étude

Au cours de leur recherche, les chercheurs danois ont analysé plusieurs paramètres chez plus de 10 000 hommes et femmes :

  • indice de masse corporelle (indicateur de corpulence);
  • consommation maximale d’oxygène ou VO2 max (indicateur de condition physique);
  • tour de taille (indicateur d’obésité viscérale);
  • niveau d’inflammation interne (au moyen d’un test sanguin).

 

Ils ont découvert, tant chez les hommes que chez les femmes, que les individus en bonne condition physique avaient un plus petit tour de taille et un niveau d’inflammation générale peu élevé, quel que soit leur indice de masse corporelle (IMC). Ils ont aussi constaté que les individus ayant un plus grand tour de taille avaient un niveau d’inflammation plus élevé, peu importe leur indice de masse corporelle.

 


Sources :

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre