Tendances

Bouger: pas uniquement pour faire plaisir au miroir

Article -

« Tout va tellement mieux quand on bouge ». Derrière le titre de la nouvelle campagne de ParticipACTION. il y a une réalité scientifique qui devrait inspirer tout un chacun à rester ou devenir actif pour d’autres raisons que la perte de poids.

Bouger: pas uniquement pour faire plaisir au miroir
Thèmes abordés

« La recherche est claire sur le sujet, faire de l’activité physique a de nombreux effets positifs, sur la santé physique, mais aussi sur la santé mentale et émotionnelle », explique Pierre Morin, directeur des opérations pour ParticipACTION au Québec. Pour refléter cette réalité, l’association a d’ailleurs identifié 23 « mieux » très concrets pour le corps mettant ainsi en lumière le fait que bouger ne sert pas uniquement à faire baisser les chiffres de son pèse-personne.

 

Parmi les effets positifs de l’activité physique, l’un des principaux est l’amélioration de la qualité du sommeil. « Dormir mieux est capital pour tout notre corps et c’est une question d’autant plus essentielle que, selon les statistiques, presque la moitié des Canadiens affirment ne pas avoir un sommeil réparateur, continue Pierre Morin. C’est notamment dû à des niveaux de stress élevés qui entrainent une augmentation de la cortisone, une hormone qui perturbe fortement le sommeil et l’endormissement. En se fatiguant plus, on va faire baisser cette hormone et être capable de s’endormir plus vite et plus profondément ».

 

4 Canadiens sur 5 ne sont pas assez actifs

Selon les directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 h, le pays est loin du compte en ce qui concerne le niveau d’activité physique idéal. En effet, seulement 18 % des adultes canadiens satisfont aux exigences. Les recommandations sont les suivantes : « Les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient faire chaque semaine au moins 150 minutes d’activité physique aérobie d’intensité modérée à élevée par séances d’au moins 10 minutes ».

 

Pierre Morin souligne qu’il est pourtant facile d’intégrer une activité physique dans son quotidien. « Il ne faut pas forcément aller au gym pour être actif, on peut par exemple stationner son auto un peu plus loin que d’habitude et marcher jusqu’à son travail d’un bon pas, descendre du bus quelques stations avant son arrêt, faire des réunions de travail debout, en marchant… ».

 

Bouger en famille

La campagne « Tout va tellement mieux quand on bouge » ne concerne évidemment pas que les adultes. En ce qui concerne les enfants et les jeunes (âgés de 5 à 17 ans), il est recommandé, pour que leur santé soit optimale, qu’ils accumulent « au moins 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité moyenne à élevée comprenant une variété d’activités aérobies ». On suggère aussi que « des activités physiques d’intensité élevée et des activités pour renforcer les muscles et les os soient intégrées au moins trois jours par semaine ».

 

« Des parents qui bougent et sont actifs, ça veut dire des enfants actifs, dit Pierre Morin. L’influence des parents est énorme sur les enfants qui les regardent souvent comme des modèles à imiter. C’est pourquoi on essaye d’encourager les parents à faire des activités avec leurs enfants, sans que ce soit forcément du sport. Ça peut être de jouer à la tag dans le jardin, aller marcher ou pelleter la neige. Une des clés pour que ça fonctionne, c’est de planifier les choses et prévoir les activités physiques. Pour s’aider, on prépare le souper la veille, comme ça on a le temps de faire quelque chose avec les enfants ».

 

Le saviez-vous?

Être actif pendant au moins 150 minutes par semaine peut aider les adultes à :

  • améliorer leur condition physique;
  • renforcer leurs muscles et leurs os;
  • maintenir ou améliorer leur santé mentale et leur bien-être;
  • réduire les risques d’embonpoint et d’obésité;
  • réduire les risques de maux chroniques comme les maladies du cœur et les AVC, la haute pression, certains types de cancers, le diabète de type 2 et l’ostéoporose;
  • réduire les risques de décès prématuré.

 

Consultez ce site pour obtenir plus d’informations sur la nouvelle campagne de ParticipACTION.

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre