Sports et plein air

Après l’escalade, la décalade

Article -

La quoi? La décalade! L’escalade, sans la grimpe. Ou le bungee, sans le saut. 

Après l’escalade, la décalade

La décalade, c’est carrément se transformer en superhéros en descendant du haut d’une bâtisse, les deux pieds contre le mur…et le vide devant soi. Les sensations fortes sont au rendez-vous! Sans surprise, les jeunes raffolent de cette expérience hors du commun.

 

Pour apprécier, il ne faut pas avoir le vertige, naturellement! En escalade, le plancher des vaches s’éloigne graduellement et la hauteur s’apprivoise une traction à la fois, alors qu’en mode décalade, on fait face au vide avant même le premier pas.

 

« C’est un traitement-choc qui s’apparente au saut en bungee ou en parachute! Et en décalade, on a besoin de cran  plus que les deux secondes que ça prend pour faire un saut dans le vide : il faut se maîtriser et contrôler les sensations tout au long de la descente. C’est une activité de dépassement psychologique », explique Luc Maillette, président de l’Association canadienne de décalade.

 

La décalade, plus qu’un simple défi

Les jeunes et moins jeunes qui s’adonnent à la décalade retournent à la maison avec plus qu’une histoire folle à raconter aux amis. « On voit l’effet positif sur la confiance en soi des jeunes. Ils sentent que s’ils sont capables de faire ça, ils peuvent tout faire. Et quand on se sent meilleur, on devient meilleur, » raconte M. Maillette.

 

La décalade offre un défi que les jeunes peuvent bien s’approprier, puisqu’ils sont entièrement responsables de leur descente. Ils sont évidemment bien encadrés pour que le tout soit sécuritaire, mais personne ne peut faire les pas à leur place, et la descente se fait un pas à la fois. C’est un sport qui développe des aptitudes plus psychologiques que physiques, une maîtrise de soi qui accompagne ensuite le jeune partout.

 

La décalade en famille

De nombreuses familles se sont lancées dans le vide ensemble. « On voit même des familles de trois générations s’y initier. C’est vraiment pour tout le monde, de 4 ans à 78 ans », rassure le président de l’Association. Conséquence directe d’oser décalader en famille : des liens encore plus tissés serrés après avoir vécu et partagé une telle expérience personnelle. En plus, comme parent, c’est une bonne façon d’augmenter notre cote de coolitude auprès de nos préados!

 

Où s’adonner à la décalade

L’Association canadienne de décalade propose, dans son calendrier, des sorties tous les week-ends, à Québec et à Montréal.  Les groupes de dix personnes ou plus, quelques familles réunies pour la fête d’un enfant ou une équipe de hockey, par exemple, peuvent contacter l’organisation pour planifier une séance à un autre moment ou endroit. Tout est inclus, sauf le courage qui doit

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre
Sports et plein air

Le ski de fond : pour profiter de l’hiver à fond!

L’hiver… Quelle merveilleuse saison lorsqu’on sait en profiter au maximum! Nul besoin d’habiter au Pôle Nord pour l’apprécier : suffit de chausser ses skis de fond et de respirer l’air froid à pleins poumons! Voici d’ailleurs dix bonnes raisons d’adopter ce sport nordique qui connaît un regain de popularité.

Le ski de fond : pour profiter de l’hiver à fond!

1. Pour le plaisir de la glisse

Filer sur la neige comme les patineurs donne une sensation de liberté très grisante. Goûtez cette merveilleuse sensation de flotter sur cette belle poudre blanche que nous envoie dame nature dès le mois de décembre!

 

2. C’est accessible à toutes les bourses

En le comparant à d’autres sports d’hiver, le ski de fond demeure un sport très accessible pour tous. Des équipements à tout prix sont disponibles et plusieurs boutiques offrent même la location à la saison. Beaucoup d’équipements usagés sont disponibles chaque année dans les bazars des écoles de ski.

 

3. Se pratique partout…ou presque!

En plus de son coût minime, le ski de fond peut se pratiquer partout où il y a un minimum de 10 centimètres de neige. C’est parfait pour profiter de la nature, à la ville comme à la campagne. Inutile d’aller bien loin : un parc près de chez vous, la cour d’école, une petite forêt urbaine… 

 

4. Sport familial par excellence

Profiter en famille d’une belle sortie de ski de fond, c’est comme partager un bon repas. On part à l’aventure, on s’arrête dans un refuge chauffé, on apporte le chocolat chaud, on discute des prochaines vacances, on en profite pour se retrouver entre nous et pour retisser les liens perdus au fil du train-train quotidien.

 

5. Excellent exercice de mise en forme

De par sa nature aérobique, il est prouvé que le ski de fond est un des sports qui provoque la plus grande dépense énergétique.  Quelques heures à l’extérieur à s’amuser sur les skis sauront augmenter la qualité du sommeil de vos jeunes en plus de leur aérer l’esprit. Gageons que les petits bobos disparaîtront comme par enchantement!

 

6. Pour se faire de nouveaux amis!

Québec, Abitibi, Montréal, ou Estrie : il existe, dans presque toutes les régions du Québec, des clubs de ski de fond où vos jeunes pourront profiter de leçons, y lier de nouvelles amitiés et partager leur nouvelle passion!  Les clubs offrent habituellement des volets récréatifs et compétitifs répondant ainsi aux besoins de tous!

 

Ski de fond à Kuujuaq. (Crédit photo: Ski de fond Québec)

 

7. Pour profiter de l’hiver…à fond!

Nous avons la chance d’avoir quatre belles saisons.  L’hiver est unique chez nous et il faut savoir en profiter.  Vous le trouverez toujours trop court sur les skis!  Cessez d’attendre désespérément que la neige disparaisse, pour plutôt profiter de ce qu’elle peut vous procurer… Du plaisir!

 

8. Pour se dépasser

Même si le ski de fond requiert une forme physique générale ainsi que certaines habiletés techniques comme l’équilibre, la coordination, et la force, tout le monde peut le pratiquer. À vous de mettre vos jeunes au défi de se dépasser dans ce sport si gratifiant. Vous serez fiers et eux aussi!

 

9. Pour découvrir une nouvelle activité

Afin de développer le maximum de potentiel physique et cognitif, les jeunes doivent être stimulés par la découverte de nouveaux horizons.  Les initier au ski de fond est non seulement l’occasion d’explorer un nouveau sport, mais aussi de découvrir des environnements variés.

 

10. Pour développer un mode de vie sain et actif!

Les preuves sont faites : l’activité physique prolonge la durée de vie.  Plus on en fait, plus on a envie d’en faire.  C’est une drogue parfaitement légale! Qu’on soit un skieur compétitif récréatif, aventurier ou contemplatif, les bienfaits du ski de fond incitent à poursuivre sa pratique à long terme.  L’essayer c’est l’adopter…pour la vie! 

 

Par Sylvie Halou, directrice générale de Ski de fond Québec

Infolettre
Pour recevoir par courriel nos plus récents articles.
Abonnez-vous
Infolettre